Search
dimanche 11 décembre 2016
  • :
  • :

Canton de Remiremont – La campagne est lancée, la preuve en images ! Etre devant pour la photo, un grand classique en pleine campagne électorale...

image_pdfimage_print

Ecrit par D.J.

Nos lecteurs perspicaces n’ont pas été sans le remarquer. Pour inaugurer le 20ème salon » Au Rendez-Vous des Terroirs d’Ailleurs » ce samedi matin, le maire de Remiremont était entouré en première ligne de trois des candidats aux élections départementales des 22 et 29 mars 2015. Pas de doute, la campagne est lancée !

De gauche à droite sur le cliché ci dessous, Bernard Godfroy est entouré de Hugues Laine, le candidat du Parti socialiste (qui est également conseiller municipal de Remiremont), de François Vannson, le candidat de l’UMP (qui est également le député de la circonscription), et de Michel Demange, le candidat divers droite (qui est également le maire de Saint-Etienne-lès-Remiremont).

Rappelons que l’évènement est organisé par l’Office de tourisme de Remiremont auquel sont associés les villes voisines de Dommartin-lès-Remiremont, Saint-Etienne-lès-Remiremont, Saint-Nabord, Tendon et Vecoux. Des adjoints au maire romarimontain postés en retrait ne semblent pas prendre ombrage d’être devancés sur la photo par un conseiller municipal et que l’ordre protocolaire ne soit, disons, pas vraiment respecté. Avec l’oecuménisme qui caractérise la nouvelle majorité municipale issue de la gauche et de la droite, il s’agit peut-être de donner les mêmes chances aux différents candidats.

Depuis que le nouveau conseil municipal de Remiremont a été élu en mars 2014, c’est cependant la première fois que l’on voit Hugues Laine monter en première ligne sur la photo d’une inauguration. Pas de doute, la campagne est lancée.

Dans cette ambiance de salon, on a ensuite vu Michel Demange trinquer avec des adjoints romarimontains dont le coeur n’est pas forcément connu pour pencher du même côté que celui du maire de Saint-Etienne-lès-Remiremont… Une autre expression de l’oecuménisme romarimontain sans doute. Et les deux autres candidats de ces élections départementales, Jean Hingray, le candidat de l’UDI, et Claude Houillon, le candidat du Front National, me direz-vous ? L’un et l’autre n’occupent pas de mandat électif. On imagine donc qu’ils n’avaient pas de raison particulière d’être invités et donc de se retrouver en première ligne. Ce qui n’a pas empêché Jean Hingray de rejoindre peu après les allées du salon.

Au fait, les élections départementales c’est pour dans un mois tout pile, le premier tour étant prévu le 22 mars 2015. Il reste encore de la campagne à battre…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *