Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Cantons du Thillot et du Val-d’Ajol – La gauche grande absente du scrutin des 22 et 29 mars 2015 ? Faute de candidats pour la représenter.

image_pdfimage_print

Ecrit par D.J.

Psychodrame en vue dans les cantons du Thillot et du Val-d‘Ajol. Faute de candidats, la gauche pourrait y être absente des élections départementales des 22 et 29 mars 2015.

Canton du Thillot. Conseiller général du canton jusqu’en 2011, François Cunat ne livrera pas, cette fois, ce nouveau combat. Il souhaite que les jeunes prennent la relève. D’ailleurs, le maire de Ramonchamp a laissé son adjointe Odile Marchal partir en tandem avec le libéral Francis Couval. Et comme les candidats ne se bousculent pas au portillon, la gauche pourrait tout simplement être la grande absente du scrutin.

Au grand dam de ses sympathisants qui ne pourront donc pas voter pour les candidats de leur sensibilité. L’une d’elles a été jusqu’à créer une page Facebook pour appeler à la candidature de la gauche sur ce canton du Thillot.

Les candidats ont jusque ce lundi 16 février 2015 pour déposer leur candidature en Préfecture des Vosges. Ce lundi soir, on saura donc si le canton du Thillot va se retrouver dans cette situation peut-être inédite.

Ici, le scrutin pourrait donc tourner à la triangulaire entre les binômes Francis Couval-Odile Marchal, Christophe Judas-Garance Cwilinski, les candidats du Front National, et Dominique Peduzzi, le conseiller général sortant (membre de l’actuelle majorité départementale), allié à Catherine Louis . Avec le grand risque de voir le Front National arriver largement en tête du premier tour. Seuls les candidats ayant recueilli un score de 12,5 % des inscrits au premier tour pourront accéder au deuxième tour.

Canton du Val-d’Ajol. Ce canton est issu de la fusion de trois anciens cantons : Bains-les-Bains, Plombières-Les-Bains et Xertigny. Sur les trois conseillers généraux sortants, trois d‘entre eux jettent l’éponge : celui de Xertigny Jackie Pierre (majorité départementale) et, surprise, celui de Bains Frédéric Drevet (divers gauche). En revanche, Philippe Faivre, conseiller général sortant (majorité départementale) du canton de Plombières-les-Bains, repart au combat avec Véronique Marcot, le maire de Xertigny.

Dans ce canton, la gauche pourrait ne pas avoir non pIus de candidat. Et le scrutin pourrait tourner au duel entre le binôme Philippe Faivre-Véronique Marcot et celui du Front National Karine Gantois-Sébastien Humbert. Ici, l’affaire pourrait donc être réglée dès le premier tour.




Une réaction sur “Cantons du Thillot et du Val-d’Ajol – La gauche grande absente du scrutin des 22 et 29 mars 2015 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *