Search
vendredi 2 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – TGV : le Secrétaire d’Etat aux Transports donne des garanties à François Vannson François Vannson est "soucieux de la pérennisation des liaisons TGV Paris-Remiremont et Saint-Dié-des-Vosges".

image_pdfimage_print

Edité par D.J.

“Soucieux de la pérennisation des liaisons TGV Paris-Remiremont et Saint-Dié-des-Vosges qui ont un impact positif sur nos territoires”, François Vannson a interrogé ce matin le Secrétaire d’Etat aux Transports sur le sujet.

“Le Ministre m’a donné des garanties sur le maintien de ces lignes ce dont je me réjouis. Je continuerai à suivre de près ce sujet dans le cadre des relations entre l’Etat et la SNCF”  ajoute le député de la circonscription de Remiremont.

Retrouvez la vidéo de cette intervention, en cliquant ici.




8 réactions sur “Remiremont – TGV : le Secrétaire d’Etat aux Transports donne des garanties à François Vannson

  1. Gilbert Schloesser

    Il serait bien aussi que les députés vosgiens parlent de Sauver la papeterie de Docelles à l’Assemblée…il y a urgence UPM joue la montre…le gouvernement doit prendre ses responsabilités, tout comme tous les parlementaires vosgiens.
    Il faut obliger UPM à céder l’usine pour que le projet de SCOP voit le jour.

    répondre
    1. amant perry

      espérons que le député aura plus de chance qu’avec le projet de Loi sur la maladie de Lyme: une vraie tempête dans un verre d’eau! C’est vrai qu’il n’était que rapporteur…

      répondre
  2. eric magriau

    N’est-il pas absurde d’avoir construit cette gare Lorraine TGV de Louvigny qui ne dessert ni Metz, ni Nancy en train ? Service de bus, youpi… Alors que Vandières est à 15mn de Louvigny et se trouve sur un axe ferrovière nord-sud européen.
    Coût de Louvigny chiffré en centaine de milliers d’euros (si qqn a le chiffre exact je suis preneur).
    Manque de clarté sur le projet de la LGV, complications politico-politiciennes (guéguerre entre Metz et Nancy !)
    Finalement, vouloir tout faire : fret à grande vitesse (Louvigny), liaison province-province (Louvigny), desservir Nancy et Metz (Vandières) amène à se retrouver avec un demi-service…
    Grrrr, faire attention aux finances publiques n’est vraiment à la portée de tous.

    répondre
  3. Gilbert Schloesser

    Bien sur qu’il était absurde de de faire la gare Lorraine à Louvigny.
    Peut être est il possible de relier Louvigny au TER?
    Pour augmenter le nombre de voyageurs dans les Paris/Remiremont
    ou Saint-Dié, peut être faudrait-il que ces trains s’arrêtent à la gare, Champagne Ardennes?

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *