Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Saint-Nabord – Quel avenir pour les chalets communaux ? L'état de ces installations inquiète l'actuelle municipalité.

image_pdfimage_print

 Article participatif de Denis Philippe.

L’état de ces installations inquiète l’actuelle municipalité. Une réflexion est menée, notamment en ce qui concerne le chalet des Bennevises.

Le chalet des Bennevises dans son cadre bucolique à la belle saison.

Elles sont déjà loin derrière ces années où la commune avait fait réaliser la construction de trois chalets dans le cadre d’un programme d’équipements touristiques en forêt.

Des lieux devenus très prisés du public et des associations pour diverses fêtes familiales et autres animations. Mais voilà que l’avenir des chalets se pose du fait des nombreuses dégradations recensées en dehors des périodes d’occupation. Face à ce constat, une réflexion est menée en regard du chalet des Bennevises dont l’état s’avère le plus inquiétant.

L’éventail du choix à prendre va de la réfection complète à la démolition avec remplacement par un simple abri. Le sujet  a fait débat chez les élus, majorité et minorité n’ayant eu nullement recours à la « langue de bois ».

Répondant  tout d’abord à une question posée par Natacha Villaume (minorité), le maire, Daniel Sacquard, a indiqué «que rien n’avait été chiffré quant au coût d’une démolition aux Bennevises ».

Une démolition dont ne veut d’ailleurs pas entendre parler Daniel Vincent, autre élu de la minorité qui réagissait en ces termes : « je suis totalement contre la démolition des chalets. Si rénovation il doit y avoir, elle doit se faire dans l’esprit de leur conception originelle, tout au moins s’agissant de leur aspect extérieur ». Et d’ajouter : « je trouve anormal que nos chalets soient dans cet état. Nous en sommes là parce qu’il n’y a pas eu de planning concernant l’entretien. Il y a quelques années, j’avais demandé que la fontaine des Bennevises soit réparée, elle l’est toujours pas… »

Il appartenait au maire de répondre que « ce manque d’entretien n’était pas du fait de la nouvelle municipalité », ce à quoi Mr. Vincent précisait « je ne vise personne en particulier, mais la situation actuelle est mauvaise, c’est un fait ».

Julien Balland, 6ème adjoint,  s’est dit lui aussi inquiet de l’état de délabrement des chalets tout en confirmant « que la nouvelle municipalité ne saurait être tenue pour responsable »..

Une chose est sûre : les chalets sont bien assurés contre le vandalisme, mais cela coûte cher à la commune. Valéry Audinot, (minorité) a suggéré la possibilité d’une réfection des chalets en « régie municipale ». A priori, ce pourrait être une solution limitant les coûts de rénovation.

Les semaines à venir permettront d’en savoir davantage. Il est certain que navoiriauds et publics extérieurs apprécient la présence des chalets ainsi figés dans leur cadre forestier. Et aux yeux de bon nombre de ces personnes, la pérennité du chalet des Bennevises apparaît comme une évidence. Les élus en décideront !

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *