Search
dimanche 11 décembre 2016
  • :
  • :

Canton de Remiremont – Christian Poncelet officialise son soutien à Françoise Gérard et Michel Demange Pour les élections départementales des 22 et 29 mars 2015.

image_pdfimage_print

Ecrit par David Jeangeorges.

Comme nous l’écrivions ici, alors qu’il ne représente pas au poste de conseiller général du canton de Remiremont, Christian Poncelet a choisi de soutenir Françoise Gérard et Michel Demange, deux des candidats à sa succession. Il est venu leur apporter officiellement son soutien ce vendredi matin en mairie de Saint-Etienne-lès-Remiremont.

“C’est propre, vous avez bien aménagé cela, c’est une belle entrée lorsque l’on se souvient du passé. Manifestement, des efforts ont été faits” se félicite Christian Poncelet devant l’esplanade arborée de l’Hôtel de ville de Saint-Etienne-lès-Remiremont, accueilli par le binôme composé de Françoise Gérard et Michel Demange. “On travaille dur pour le 22 mars”  lui répond le maire de Saint-Etienne-lès-Remiremont. Autrement écrit pour le premier tour des élections départementales.

A la question de savoir s’il soutient Michel Demange et Françoise Gérard, “c’est évident. On ne peut pas s’inventer gestionnaire d’une collectivité si on n’en a jamais eu les responsabilités”  répond Christian Poncelet. “Le maire de Saint-Etienne-lès-Remiremont est familiarisé avec les difficultés que peuvent rencontrer les collectivités. Gérer une collectivité est de plus en plus compliqué car les crédits de l’Etat sont de plus en plus réduits. Il faut que les élus locaux fassent preuve d’initiatives, consacrer le maximum à l’investissement pour réduire les frais de fonctionnement » avant de poursuivre : « Ce n’est pas un hasard si la 2 x 2 voies s’arrête juste à la Haute-Saône”.

Il n’y aura pas d’autre soutien de sa part sur le canton de Remiremont. “Tout le monde veut que je le soutienne. Je ne soutiendrai pas d’autres candidats sur ce canton” ajoute celui qui est conseiller général du canton depuis 1963.

Quant à soutenir un successeur à la présidence du Conseil Général des Vosges, Christian Poncelet temporise “on verra le moment venu” avant de préciser : “il faudra se battre pour maintenir la ligne TGV, grande liaison ferrée”.

Sur les compétences du Conseil Général, l’actuel président du Département depuis 1976 appelle à la clarification : “il faut que l’Etat se décide. Par exemple, les collèges, est-ce qu’ils seront rattachés au Département ou à la Région ?”.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *