Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Canton du Thillot – Dominique Peduzzi répond à François Cunat Pour les élections départementales des 22 et 29 mars 2015.

image_pdfimage_print

Propos recueillis par D.J.

Dominique Peduzzi réagit après les propos de François Cunat, maire de Ramonchamp et ancien conseiller général du canton de 2004 à 2011. Ce dernier s’est exprimé d’une part sur la vente des anciens bâtiments Curien avant d’autre part, de lancer des chiffres sur le bilan des emplois perdus dans le canton du Thillot durant les quatre années du mandat de Dominique Peduzzi, conseiller général de 2011 à 2015.

Dominique Peduzzi, candidat en binôme avec Catherine Louis.

“Quelques semaines après les élections de 2011, je suis allé voir François Cunat. Je lui ai demandé s’il y avait  des dossiers d’intérêt général importants pour le canton et il m’a répondu « non », je n’ai aucun dossier à vous transmettre” explique Dominique Peduzzi. Il relève également : “François Cunat, en tant que président de la commission économique de la communauté de communes, a mis 270 jours après l’élection en mars 2014 pour tenir la première réunion de cette commission importante en décembre 2014. Lors du dernier conseil communautaire, François Cunat demandait une réunion d’urgence pour le site Curien, alors que tous les chiffres ont été donnés lors de la réunion du 21 décembre 2012 à destination de  tous les élus de la vallée. En tant que conseiller général, j’avais ensuite écrit à tous les candidats avant les élections municipales. Chacun était alors au courant des éléments ”.

A propos des anciens bâtiments Curien au Thillot, rachetés 850.000 €uros par le Conseil Général des Vosges, Dominique Peduzzi précise “qu’ils étaient à l’origine à vendre au prix de 1,3 millions d’€uros. Le Conseil Général a négocié et réussi à le faire baisser de 35 % à 850.000 €uros. Quand quelqu’un me dit il ne faut pas faire comme ça, qu’elle est l’autre solution alors que pour le site multimodal comme pour la caserne des sapeurs-pompiers, l’acquisition a été votée à l’unanimité et Monsieur Cunat en faisait partie”  rappelle le conseiller général du canton du Thillot et vice-président de la com’com avant d’ajouter : “Lors du dernier conseil communautaire de 2014, Monsieur Cunat a dit qu’on n’était pas pressé et que le projet pouvait attendre 2 à 3 ans. En réalité, des choses se font et c’est pour cela que nos adversaires sont relativement nerveux. Quatre casernes de sapeurs pompiers étaient promises, trois ont été réalisées et pour la quatrième, les travaux démarrent”.

Quant au bilan comptable, “en sept ans de 2004 à 2011, Monsieur Cunat avait de quoi faire les choses. Au lieu de brandir mes documents de campagne de 2011, il serait mieux inspiré de regarder ses documents de 2004 où il avait des projets et des promesses. Pourquoi les électeurs ne lui ont pas renouvelé leur confiance en 2011 ?”

Dominique Peduzzi en appelle “au débat d’idées au lieu du combat de personnes. On est tourné vers l’avenir. On est là pour construire un canton avec deux bassins de vie. Une équipe est constituée pour être disponible et pour être facilement accessible aux gens. Il y a tellement de choses à faire qu’il est inutile de réécrire l’histoire passée. L’avenir qui est devant nous est tellement plus important”.

 

Note de la rédaction : les deux parties s’étant exprimées, nous considérons le débat clos.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *