Search
dimanche 11 décembre 2016
  • :
  • :

Météorologie – Pic de pollution atmosphérique ce vendredi en Lorraine Les émissions de particules sont essentiellement liées à l’activité humaine.

image_pdfimage_print

Communiqué de presse de la Préfecture de Lorraine.

AVIS METEOROLOGIQUE

PIC DE POLLUTION ATMOSPHERIQUE

par les particules fines (PM10)

Prévisions météorologiques

La région Lorraine est touchée par un épisode de pollution par les particules fines, dites PM10. En effet, un niveau supérieur au seuil d’alerte (fixé à 80 μg/m3 en moyenne sur 24 heures) a été mesuré sur au moins deux stations de la Région Lorraine.

Cette situation s’explique, essentiellement, par des conditions climatiques particulières (notamment vent très faible) qui ne permettent pas la dispersion des polluants émis dans l’atmosphère. Les émissions de particules sont essentiellement liées à l’activité humaine : combustion dans l’industrie, épandage agricole, chauffage individuel, trafic automobile, ces deux derniers secteurs étant prédominants.

Actions de protection

Afin d’assurer la protection des populations vulnérables, le préfet de la Moselle, en concertation avec les préfets de la Meurthe et Moselle, des Vosges et de la Meuse :

rappelle les mesures élémentaires de précaution sanitaire ;

a demandé la mise en oeuvre des actions de réduction des activités polluantes.

Quelques mesures élémentaires de précaution sanitaire :

· réduire toute activité physique ou sportive intense (notamment compétition) augmentant de façon importante le volume d’air et de polluants inhalés.

· veiller à ne pas aggraver les effets de cette pollution par d’autres facteurs irritants des voies respiratoires, tels que l’usage de solvants et surtout la fumée de tabac.

· pour les sujets particulièrement sensibles comme les personnes âgées, les enfants en bas âge, les patients souffrant d’une pathologie chronique cardiaque ou respiratoire, les personnes asthmatiques ou allergiques :

respecter scrupuleusement son traitement médical en cours ou l’adapter sur avis de son médecin ;

consulter son médecin en cas d’aggravation de son état ou d’apparition de tout symptôme évocateur tels que toux, gêne respiratoire, irritation de la gorge ou des yeux.

Réduction des émissions polluantes

Circulation routière

· limiter l’usage des véhicules diesel non équipés de filtres à particules.

· pour les trajets courts : privilégier les modes de déplacement non polluants (marche à pied, vélo).

· pour les déplacements internes aux agglomérations : les différer, si cela est possible.

· dans les autres cas : pratiquer le covoiturage ou emprunter les réseaux de transport en commun.

· dans tous les cas : réduire sa vitesse de circulation.

Industriels

· prendre les mesures nécessaires pour stabiliser et réduire les émissions à l’atmosphère de leurs installations de combustion.

Agriculteurs

· en période d’épandage d’engrais azoté : reporter si possible les apports sous forme liquide.

Travaux de jardinage

· il est rappelé que le brûlage à l’air libre de déchets de quelque nature est interdit : dans les cas où ce

brûlage serait autorisé sous conditions, il doit être reporté après l’épisode de pollution en cours.

Chauffage d’appoint

· la mise en service et l’utilisation d’appareils individuels de chauffage d’appoint utilisant des combustibles

solides tels que bois, charbon, charbon de bois, doivent être évitées et reportées à la fin de l’épisode de pollution. Sont particulièrement visés les feux de bois à l’air libre, ainsi que les foyers ouverts d’agrément.

Pour plus de renseignements

La surveillance de la qualité de l’air est réalisée sur l’ensemble des départements lorrains par des associations agréées (AASQA).

Vous trouverez toutes les informations précises relatives à cet épisode de pollution sur le site internet :

www.air-lorraine.org




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *