Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – « Le 21ème Sens », l’épicerie fine aux mille saveurs Dans la cité des chanoinesses, au 64 rue Charles de Gaulle, existe une boutique pour enchanter tous les palais.

image_pdfimage_print

Article participatif de Denis Philippe.

Dans la cité des chanoinesses, au 64 rue Charles de Gaulle, existe une boutique pour enchanter tous les palais. Avec plus de mille références à son répertoire, cette épicerie fine a été reprise depuis peu par Térésa Bizarro qui exerçait auparavant en tant que vendeuse.

Autant écrire de suite que la nouvelle patronne connaît son domaine. Térésa est effectivement la compagne du globe-trotter photographe Arnaud Quaranta, créateur de l’enseigne « 21ème Sens » en 2009. Alors, le magasin, elle connaît ! La vendeuse est ainsi devenue commerçante à part entière, un grand pas franchi sans la moindre hésitation. Ici, ça fleure bon le terroir, tous les terroirs dont les exclusivités sont légion.

La boutique « 21ème sens », bien calée dans l’angle de la rue Charles de Gaulle, entre la pharmacie du Cygne et la Banque Populaire de Lorraine, ne manque pas d’attraits. Pousser la porte constitue une véritable invitation aux plaisirs du palais. Plus de mille références sont ici répertoriées.

Bien évidemment, impossible de tout citer. Alors, nous ciblerons quelques unes des nombreuses exclusivités. A l’exemple des 80 références de thés de marque « Dammann » ou encore les originalités « O&Co » (huiles, condiments et épices).

Les chocolats Bonnat fabriqués à Voiron (Isère), tout comme les célèbres « Maxim’s » et autres Michel Cluzel réalisés en Normandie, constituent là aussi de véritables références françaises. Il en est de même pour les pralinés « Mazet » de Montargis et les fameux produits « Popol » dans le domaine des confits.

La boutique fait également  honneur à toute une gamme italienne réunissant pâtes, pestos et alcools dont la demande s’accentue. Les spécialités lorraines sont naturellement au rendez-vous avec quelques révélations issues des producteurs de la région.

Pour revenir sur les vraies originalités, il faut absolument découvrir les insectes à grignoter au moment de l’apéritif. Des criquets et des molitors aux sept parfums, conditionnés en France près d’Evreux.

Le « 21ème Sens », l’épicerie fine en parfait accord avec les sens du corps humain, le goût et l’odorat en particulier. Un véritable bonheur pour se faire plaisir ou pour y dénicher le cadeau original tant convoité.

Térésa Bizarro envisage de proposer occasionnellement une journée de dégustation, selon un calendrier à définir. La nouvelle maîtresse des lieux a le sens de l’accueil. Pas étonnant qu’elle reçoive dans sa boutique des clients venant de la la Haute-Saône et du sud de la Meurthe et Moselle.

                      L’épicerie fine « Le 21ème Sens » vient d’ailleurs d’obtenir le renouvellement de la charte  « Accueil Qualité Commerce Services » décerné par la C.C.I. Des Vosges. Tout est résumé en quelques mots !

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *