Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Saint-Nabord – La mirabelle, fruit le plus distillé chez les bouilleurs de cru Le Syndicat des bouilleurs de cru comptabilise quarante-neuf adhérents.

image_pdfimage_print

 

Article participatiff de Denis Philippe.

Le Syndicat des bouilleurs de cru présidé par André Gravelin a tenu ses assises annuelles ce vendredi soir. Il comptabilise quarante neuf adhérents.  Malgré une météo capricieuse, les récoltes se sont avérées satisfaisantes en quantité et en qualité. La dernière saison se résume ainsi comme un bon cru !

C’est en présence de Patrick Mory, président départemental du syndicat vosgien des bouilleurs de cru et de Pierre Gury, secrétaire national et trésorier vosgien, que s’est  tenue, ce vendredi soir, la 24ème assemblée générale des bouilleurs de cru. Le président André Gravelin présentait les excuses du député François Vannson, habituellement présent en tant que grand défenseur des droits des bouilleurs-distillateurs et par ailleurs membre adhérent du syndicat local.

La municipalité était représentée par son maire, Daniel Sacquard et par Robert Wary, adjoint. La dernière période de distillation s’est ouverte le 12 novembre dernier pour se refermer le 30 décembre. Trente huit adhérents sont ainsi passés par l’atelier local bien connu sous la dénomination de « l’alambic du père bon Dieu ».

Ce sont 5.420 kg de fruits qui y ont été transportés. Après transformation, ils ont affiché 273 litres d’alcool pur. Près de la moitié des fruits distillés représentait la mirabelle, soit 2570 kg pour 138,37 litres d’alcool. Viennent ensuite la prune (1.440 kg et 65,52 litres), la poire (760 kg et 29,90 litres), la cerise (400 kg et 24,45 litres) et enfin la pomme (250 kg et 15,66 litres).

Sur cette production, les services des douanes ont encaissé 2.286 € de taxes. Ainsi que l’a précisé avec humour le président Gravelin : « de belles années comme 2014, c’est toujours Marianne qui se paie la plus belle part du goulot ».

Quoiqu’il en soit, le bilan de la dernière campagne est très satisfaisant ainsi qu’en témoignait le bon équilibre des comptes présenté par le trésorier Serge Ragué. La cotisation annuelle des adhérents reste fixée à 20 €.

Aucun changement concernant les statuts du syndicat établis en 1991, ceci afin de répondre à la question écrite d’un adhérent qui sollicitait une éventuelle couverture de frais de déplacement. Ainsi que le rappelait  Bernard Schindelé, membre suppléant d’honneur, la notion de bénévolat reste de mise. Approbation générale de la part des adhérents présents.

Deux membres du comité étaient ensuite reconduits à l’unanimité : Hervé Bour à la vice-présidence et Bernard Hiniger en tant que membre.

Concernant le verger de la rue de la Croix St. Jacques, une proposition de visite sera faite aux enfants des écoles, (par exemple lorsque les arbres seront en fleurs). Jacques Gégout, responsable du verger, a indiqué qu’une taille sera faite prochainement, s’appuyant sur le dicton suivant : « taille tôt, taille tard, mais taille en mars ».

Un sympathique buffet clôturait l’assemblée générale.

Au plan départemental, les assises annuelles du syndicat des bouilleurs vosgiens auront lieu le 25 avril à Morizécourt, commune du canton de Lamarche. Et l’assemblée générale nationale se fera en Vendée les 2, 3 et 4 mai.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *