Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

Saulxures-sur-Moselotte – Motard tué samedi : un refus de priorité d’un automobiliste de 80 ans Deux accidents mortels en un an et demi au carrefour des Graviers causés par deux personnes de plus de 80 ans.

image_pdfimage_print

Ecrit par D.J.

On en sait davantage sur les circonstances qui ont coûté la vie à un motard de 34 ans samedi 7 mars 2015 vers 16 heures 20, sur la déviation de Saulxures-sur-Moselotte, au carrefour des Graviers (lire ici). Il s’agit d’un refus de priorité caractérisé du conducteur de la voiture venue percuter la moto. 

Le soleil était rasant lorsqu’est survenue la collision.

Ce lundi, la gendarmerie des Vosges fait savoir qu’il s’agit d’un refus de priorité d’un homme de 80 ans, né en 1934 et domicilié à Montigny-lès-Metz, en Moselle. Cet homme, en vacances à Saulxures-sur-Moselotte, venait de la base de loisirs et voulait traverser la route départementale.

A ce carrefour dirigé par un cédez-le-passage, cet octogénaire n’a pas vu le motard qui survenait sur sa gauche et lui a coupé la route. Celui-ci est décédé des suites de ses blessures sur les lieux de ce dramatique accident de la route.

Ce conducteur a peut-être été ébloui par le soleil. Celui-ci était couchant et rasant à cet endroit lorsqu’est survenue la collision vers 16 heures 20.

Une enquête est ouverte par la communuté de brigades de Saulxures-sur-Moselotte.

 

Deux accidents mortels en un an et demi

C’est le deuxième accident mortel en moins d’un an et demi à ce carrefour des Graviers. Le 16 décembre 2013, un homme de Cornimont, âgé de 83 ans, avait lui aussi coupé la route à une voiture qui survenait sur sa gauche (lire ici).

Cet octogénaire était décédé des suites de ses blessures plusieurs semaines plus tard. Dans ces deux accidents mortels, l’âge du conducteur pourrait être un facteur de responsabilité.

 

Un automobiliste livre son témoignage de l’accident.

Jean-Claude Saillet conduisait le véhicule qui suivait le motard sur la déviation de Saulxures-sur-Moselotte ce samedi lorsque la collision est survenue. Il nous livre ci dessous son témoignage :

« Conduisant le véhicule qui suivait le motard, j’ai donc assisté à cet horrible accident qui a couté la vie à Cédric. Le motard avait un comportement tout à fait normal, pas de vitesse excessive, mais quand il aborde la proximité de ce carrefour avec ce véhicule qui s’engage, alors qu’il devait rester arrêté à quelques dizaines de mètres devant lui, que pouvait il faire ? Désespérément, il a balancé sa moto pour tenter un évitement, mais ce fut la chute qui s’est soldée par une glissade avant de percuter la Mégane. La moto a heurté la roue arrière gauche de la Mégane pour s’arrêter quelques mètres plus loin sur la droite, le motard a glissé sous la voiture entre les deux roues. N’habitant pas dans la région, j’ai pu discuter avec Madame Le Maire qui m’a fait part de la dangerosité de ce carrefour souvent théâtre d’accidents, et que des démarches restées vaines jusqu’à ce jour ont été entreprises auprès du Conseil Général. Elle va à nouveau entreprendre de nouvelles démarches et il est à souhaiter que la mort de ce motard puisse faire qu’un jour un rond point mette fin à ce point noir. Ceci nous rappelle combien il est nécessaire d’être prudent quand nous sommes au volant ou au guidon d’une moto ».




8 réactions sur “Saulxures-sur-Moselotte – Motard tué samedi : un refus de priorité d’un automobiliste de 80 ans

  1. jean-claude

    Pas de polémique s’il vous plait entre motards et automobilistes, nous sommes tous des usagers de la route, soumis aux mêmes règles, celles du code de la route. Etant témoin, je confirme que le pilote de la moto avait un mode de conduite prudent, mais la faute de l’automobiliste a été fatale; Certes, il y a l’âge, plus de 80 ans mais comme nous avons attendu à ce carrefour plus d’une heure avant que la gendarmerie nous auditionne, nous avons été surpris par l’intensité de la circulation sur cette voie départementale. Il y avait samedi beaucoup de gens qui sont allés profiter de la neige et du soleil, nous en faisions partie, donc en fin d’après midi, le flux était intense sur l’axe Cornimont-Remiremont et une balise laisser le passage est elle suffisante sur la route venant de Saulxures ??? De plus, quand on se trouve à ce céder le passage en fin d’après midi, nous avons constaté que le soleil rasant est aveuglant. Donc ce drame est le résultat de causes multifactorielles: âge du conducteur certainement, visibilité altérée par l’éblouissement, flux de circulation intense, c’est un deux roues qui arrive, moins visible qu’une voiture, et enfin voie secondaire réglée par une simple balise de céder le passage. Espérons que l’on ne retiendra pas que la faute du conducteur qui est et reste la cause principale de l’accident, mais si on veut sécuriser ce carrefour, l’enquête doit déterminer ce qui déclenche des comportements défaillants à cet endroit précis afin de réaliser un aménagement adéquat. J-C saillet

    répondre
  2. A

    Ici manque un Giratoire depuis la Création de la Déviation de Saulxures-sur-Moselotte, 88..

    Encore une économie de «  »chandelle «  » lors de l ‘exécution de ce Projet Routier……..

    Un Giratoire est beaucoup plus efficace que des Céderle Passage … et Plus sécuritaire….

    répondre
  3. Francois Salignac

    ébloui par le soleil rasant ?

    Jusqu’à preuve du contraire, le soleil se couche à l’ouest.
    Si l’automobiliste venait du lac, pour traverser, il doit d’abord regarder sur sa gauche, donc plutôt vers l’est !

    Sur les photos, on voit bien que le conducteur de la voiture ne peut pas être ébloui s’il regarde la circulation en provenance de Cornimont.

    répondre
  4. dominique babel

    Voici la preuve, l’automobiliste n’a pas vu le motard parce qu’il n’a rien regardé…c’est vrai, il ne pouvait y avoir éblouissement, puisqu’il regardait vers l’est…TROP de gens conduisent malgré, à la fois leur manque de compétence et l’âge qui amoindrit leur réflexe…D.BABEL

    répondre
  5. Momo

    Pourquoi souligner l’âge lorsqu’il s’agit d’un conducteur âgé ? Est-ce vraiment utile et l’unique raison de cet accident ?

    – Le motard était-il suffisamment visible (bien souvent ils sont tout en noir)

    – la sortie du Lac de Saulxures est assez dangereuse : virage assez court, panneau « cédez le passage » trop sur la droite, et on se retrouve vite à couper la route.
    Je dis cela car la 1ère fois que j’ai abordé ce carrefour, sans connaître le coin, (je précise que j’avais 40ans et toutes mes facultés) j’ai failli couper la route et heureusement qu’il n’arrivait personne … freinage brutal et frayeur de ma vie.

    Bien sûr, une fois que l’on connait cet endroit, pas de souci tout va bien !

    Alors peut être que ce vacancier s’est fait surprendre lui aussi !

    répondre
  6. laurent g

    Mais quand est ce que le contrôle technique humain sera-t-il obligatoire?
    C’est sûr, il y avait des lois plus importantes …

    répondre
  7. babel dominique

    Il faut savoir que les lois sont pondues par les individus concernés par celle-ci…ce qui fait que les poules auront des dents lorsqu’il y aura une loi qui restreindra la conduite pour les personnes âgées…Encore que je ne critique pas, l’autonomie est importante ! J’ai moi-même 66 ans…D.BABEL

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *