Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

Saulxures-sur-Moselotte – Nouveau sursis pour Fibers Le repreneur chinois a jusqu’au 14 avril pour présenter un projet plus solide.

image_pdfimage_print

Ecrit par Célia Klein-Navé.

Le tribunal de commerce s’est prononcé à nouveau ce matin sur le cas de l’entreprise. Les salariés ont obtenu un nouveau sursis et devoir repasser devant le tribunal le 14 avril prochain. En attendant le repreneur chinois doit faire des propositions.

Les 42 salariés comptent tous sur le repreneur Jiangyn Huamao. Il a jusqu’au 14 avril pour présenter un projet plus solide.

L’entreprise de recyclage de fibres de polyester Fibers était en redressement judiciaire depuis le mois de février dernier. Elle a ensuite été liquidée le mardi 10 mars dernier par le tribunal de commerce d’Epinal, avec une période d’activité de trois mois. La liquidation est survenue alors que Fibers, filiale de Ventron Confection dirigée par Bernard Charbonnier, a commencé son activité en mai 2014.

Pendant que le carnet de commandes est vide, la quasi-totalité du personnel est d’ailleurs placée actuellement en congés payés. Fibers avait basé son projet sur un circuit de collecte et de recyclage des fibres de polyester pour en faire de nouveaux produits et leur donner une seconde vie.

Ces fibres devaient être récupérées pour devenir des couettes et des oreillers.

Cette liquidation survient suite à un accident du travail mortel dès le 1er juillet 2014 et aux difficultés économiques.




2 réactions sur “Saulxures-sur-Moselotte – Nouveau sursis pour Fibers

  1. froissard

    Espérons qu’il s’agira d’un dossier solide et qu’on a pas affaire à un homme de paille, pour des solutions au rabais, dont on connait l’issue . La claque électorale,qui concerne l’ensemble de la classe politique doit les faire réagir, pour que la parole donnée soit enfin respectée,afin de s’éviter les lendemains pour le pire encore,avec la peste brune qui frappe nos vallées . Nous voulons vivre debout. Messieurs les banquiers:le pognon – messieurs les patrons du boulot- messieurs les politiques veillez au grain

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *