Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Saulxures-sur-Moselotte – Un motard de Vagney tué dans une collision avec une voiture ce samedi après-midi Une nouvelle collision mortelle s’est produite au carrefour des Graviers.

image_pdfimage_print

 

 Ecrit par David Jeangeorges.

Une violente collision s’est produite entre une moto et une voiture ce samedi après-midi au carrefour des Graviers. Un motard de 34 ans, Cédric Vassilieff domicilié à Vagney, y a trouvé la mort.

Il était 16 heures 23 lorsque les sapeurs-pompiers ont été appelés sur cette collision. Alors qu’il circulait dans le sens La Bresse-Remiremont, sur la déviation de Saulxures-sur-Moselotte, ce motard de Vagney (et non de Thiéfosse) a été percuté par une voiture, immatriculée en Moselle, provenant de l’agglomération de Saulxures-sur-Moselotte.

Il était en arrêt cardiaque à l’arrivée des secours. Sur place, les sapeurs-pompiers de Saulxures-sur-Moselotte, rejoints par le SMUR de Remiremont, ont tout mis en oeuvre pour le ranimer. En vain.

Ce motard s’est encastré sous la voiture. Sous la violence du choc, la fourche de la moto a été sectionnée net.

Dans la voiture, un couple de retraités mosellans, actuellement en vacances à la base de loisirs du lac de la Moselotte, voulait traverser la route départementale.

Cédric Vassilieff était bien connu dans la vallée de la Moselotte. Il était le père de quatre enfants.

Pour sa part, la communauté de brigades de Saulxures-sur-Moselotte et le PGM de Travexin ont ouvert les constatations et l’enquête d’usage.

Sur place, on notait la présence du maire de la commune Denise Stappiglia.

 




9 réactions sur “Saulxures-sur-Moselotte – Un motard de Vagney tué dans une collision avec une voiture ce samedi après-midi

  1. cynthia

    Toute mes condoléances à la famille. il est vrai que ce carrefour est très dangereux. il faudrait peut etre faire quelques chose pour améliorer ce carefour et éviter ce genre d’accidents graves

    répondre
  2. maurice

    Condoléances et bon courage à cette nouvelle famille endeuillée . Encore un autre accident au meme endroit ….Un stop à la place du céder le passage et un panneau 70 kms pour prévenir sur ce tronçon de chaque coté serait peut-etre la solution ??????

    répondre
  3. le chipoteur

    il est vrai qu’a cet endroit un rond point aurait été judicieux afin de casser la vitesse de l’axe principal et surtout d’obliger au respect des priorités car les nombreux accidents survenus ici ont la même origine : je ne l’ai pas vu arriver ou je pensais que j’avais le temps de passer ! voici ce que disent les usagers venant de la base de loisirs qui sont arrivés sur le cédez le passage avant l’accident …
    Dans d’autres endroits bien moins accidentogènes et bien moins fréquentés en terme de véhicules par jour on a construit des superbes ronds point … allez comprendre !

    répondre
  4. didier

    bjr, la vitesse n ‘ est pas en cause sur ce carrefour dangereux. c est juste que les gens venant de saulxures ne respectent pas la priorité. j y passe tres souvent et croyez moi que je suis obligé de piler souvent. il aurait fallu une voie d accélération. combien faudra t il encore de mort pour modifier tout ca??????????????? de rouler à 70 km/h ne change rien

    répondre
  5. Jean-Marie

    Il existe une infrastructure parfaitement adaptée pour entrer et sortir de l’agglomération au centre, à la gare. Les Saulxurons boudent majoritairement cette bretelle parfaitement adaptée pour les 2 sens de circulation. Il existe tous les facteurs connus de mise en veille de la vigilance qui provoquent des refus de priorité, roulage à gauche, freinages tardifs, pertes de contrôle. Je vais en citer qq’uns: alcool,drogues, téléphones, vitesse si réduite à présent que la vigilance est constamment parasitée, sénescence non diagnostiquée…
    Les 2 roues sont en danger aggravé.
    A ce carrefour, il faut un stop avec un feu clignotant un peu en amont pour « réveiller » les usagers.

    répondre
  6. jean-claude

    Conduisant le véhicule qui suivait le motard, j’ai donc assisté à cet horrible accident qui a couté la vie à Cédric. Le motard avait un comportement tout à fait normal, pas de vitesse excessive, mais quand il aborde la proximité de ce carrefour avec ce véhicule qui s’engage, alors qu’il devait rester arrêter à quelques dizaines de mètres devant lui, que pouvait il faire? Désespérément, il a balancé sa moto pour tenter un évitement, mais ce fut la chute qui s’est soldée par une glissade avant de percuter la mégane. La moto a heurter la roue AR gauche de la Mégane pour s’arrêter quelques mètres plus loin sur la droite, le motard a glissé sous la voiture entre les deux roues. N’habitant pas dans la région, j’ai pu discuter avec Madame Le Maire qui m’a fait part de la dangerosité de ce carrefour souvent théâtre d’accidents, et que des démarches restées vaines jusqu’à ce jour ont été entreprises auprès du Conseil Général. Elle va à nouveau entreprendre de nouvelles démarches et il est à souhaiter que la mort de ce motard puisse faire qu’un jour un rond point mette fin à ce point noir. Ceci nous rappelle combien il est nécessaire d’être prudent quand nous sommes au volant ou au guidon d’une moto.

    répondre
  7. Michel

    En quelques mois cela fait deux fois que je passe au moment ou un accident vient de se produire et pourtant je ne fréquente pas très souvent ce carrefour. Cependant à chaque fois je m’y sens contraint de lever le pied tellement il est difficile de savoir ce qui peut arriver de droite comme de gauche. Il est évident qu’il y a quelque chose à décider rapidement… cette fois on laisse 4 enfants sans papa. Courage à eux.
    Michel

    répondre
  8. froissard

    les solutions évoquées ci-dessus méritent réflexion ( rapide )avec les solutions qui leur correspondent ( toutes aussi rapides ) arrêtons de sodomiser les mouches ( calibrer les carottes et les bananes à Bruxelles, pour empêcher l’agriculture paysanne de vivre ) Combien d’accidents graves, faudra t-il,encore, pour que les responsables de la sécurité routière, prennent les mesures d’urgence qui s’imposent ,en écoutant les Elus locaux, qui sont des gens de terrain ( à qui on ne saurait reprocher de n’avoir rien fait ) Ils sont engagés au quotidien.Vite une association de vigilance citoyenne, pour agir avec efficacité

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *