Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Ski alpin – Erwan Loewenguth impérial à Gérardmer Huit cadets et Erwan Loewenguth devant !

image_pdfimage_print

Ecrit par David Jeangeorges.

Ce dimanche, les cadets monopolisent les huit premières places du slalom géant de Gérardmer dans le sillage de l’Alsacien Erwan Loewenguth, intouchable en deuxième manche, vainqueur devant les Vosgiens Emilien Bontemps et Adrien Voirin.

Erwan Loewenguth.

Il avait remporté le premier slalom spécial de la saison le 4 janvier à Ventron. Erwan Loewenguth s’est également adjugé le premier slalom géant hier à Gérardmer dans le GP du Bistrot de la Perle proposé par l’AS Gérardmer. C’était le quatrième Grand-Prix Crédit Mutuel de la saison.

Erwan Loewenguth était pourtant devancé de 83 centièmes par Emilien Bontemps (AS Gérardmer) à l’issue de la première manche. “J’étais sorti en deuxième manche du slalom du Schnepfenried samedi et je savais qu’ici à Gérardmer, ce serait difficile. Nous n’avons pas l’habitude de ces pistes en slalom géant mais on s’est un peu préparé avec la section ski-études de Gérardmer et notre entraîneur Laurent Auer” explique le lycéen engagé dans la quête du brevet d’Etat de moniteur, avec le lycée géromois de la Haie-Griselle. “J’ai commis une petite erreur sur un plat de la première manche mais  j’avais bien skié globalement. Ensuite, j’ai réussi une deuxième manche sans erreur et je suis allé vite”.

Sa deuxième manche laissait tout le monde de marbre. Il s’imposait avec une avance finale, tout de même, de 50 centièmes sur son dauphin Emilien Bontemps et de 53 centièmes sur Adrien Voirin (US Ventron).

Vers les championnats de France UNSS

Vainqueur à Ventron, 14e au Markstein du deuxième Grand-Prix, sorti samedi au Schnepfenried, lors des trois premiers Grand-Prix, l’espoir de l’AS Electricité Strasbourg se remet en selle au moment opportun alors que se profile sa principale échéance : « J’ai connu un coup de moins bien en milieu de saison mais à présent, ça va mieux. Il reste encore des objectifs et surtout les championnats de France UNSS en Savoie avec le lycée de la Haie-Griselle. Avec Emilien Bontemps et Adrien Voirin, nous avons une équipe capable de réussir un coup. En tout cas, nous formons le podium ce dimanche et c’est de bon augure pour l’avenir” se réjouit le citoyen de Villé, dans le Centre-Alsace, qui fêtera ses 18 ans dans un mois.

En attendant, il reste encore du plaisir à prendre dans le massif vosgien : “Je profite du circuit vosgien pour rester dans le coup et me faire plaisir. Je trouve que c’est déjà un bon niveau et il règne une bonne ambiance entre l’ensemble des coureurs. C’est sympathique”.

Au total, les U18, autrement dit les cadets, monopolisent les huit premières places. Une véritable prise de pouvoir alors que les juniors (U21) se font déjà rares et qu’un seul senior (U30) a pris le départ.

Le retour à la compétition de Mathilde Gourguillon

Chez les féminines, la juniore Elise Schnoebelen (Skieurs du Tanet) engrange sa deuxième victoire du week-end. Elle n’avais pas encore de rivale à sa taille et devance d’une seconde 68 sa dauphine, la minime Eva Blaise (SCS Guebwiller) et de 2 secondes 72 la cadette Clémence Laurent (US Bussang), troisième.

Derrière, les connaisseurs auront noté le retour à la compétition de la Vosgienne Mathilde Gourguillon (AS Gérardmer) qui en a profité pour se rappeler au souvenir de tous en prenant la quatrième place à 3 secondes 84. Son compagnon Clément Defay (AS Gérardmer) n’a pas voulu être en reste en enlevant la 9e place des masculins et la première des masters. Malgré, tous deux, un dossard naturellement élevé.

Tous les résultats en cliquant ici pour les masculins et pour les féminines.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *