Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Ski de fond – Igor Cuny champion des Vosges des longues distances à la Géromoise C'est sa première victoire de la saison dans une course individuelle.

image_pdfimage_print

Ecrit par David Jeangeorges.

Igor Cuny (La Bressaude) a conservé son titre de champion des Vosges des longues distances samedi à Gérardmer en cueillant sa première victoire de la saison devant Mathieu Prud’Homme (AS Gérardmer SN).

Igor Cuny.

La patience est toujours récompensée et celle d’Igor Cuny l’a été samedi à Gérardmer sur la neige mouillée des Hautes-Vannes. Il avait déjà flirté avec la victoire en prenant la deuxième place des courses de distance en classique de Barr et de Rochesson.

Sur la lancée de la mass-start des championnats de France des cadets, les régionaux livraient bataille sur la Géromoise support à la fois du 30 km des championnats des Vosges des longues distances et de la finale de la coupe des Vosges-Crédit Mutuel.

Toujours en quête de sa première victoire individuelle de la saison, le récent champion des Vosges de team-sprint a fini par obtenir satisfaction. L’ordre des dossards avait voulu que les trois principaux prétendants au titre s’élancent l’un derrière l’autre.

“Cela nous a donnés des points de repère” confie Igor Cuny qui n’a pourtant pas abordé l’affaire sur des bases idéales. “ça n’allait pas trop durant les deux premiers tours alors que j’avais de bons skis. J’avais cinq secondes de retard au bout du deuxième  tour”.

C’était sans compter le retour tonitruant  du plus Vosgiens des Parisiens. “Ensuite, ça allait beaucoup et je suis rapidement revenu sur Mathieu Prud’Homme. J’ai repris 45 puis 35 secondes dans les deux derniers tours”.

Il faut dire que le Bressaud skiait dans ses conditions préférées :  “c’était les conditions que j’aime neige avec une neige un peu mouillée et de bons appuis. Je suis souvent en forme en fin de saison car je skie moins que les autres dans la mesure où j’enseigne en région parisienne”.

Retour professionnel dans la région

Une époque bientôt révolue car à la faveur de sa mutation, programmée en juin prochain, Igor Cuny reviendra enseigner de la région parisienne au sein de l’académie de Nancy-Metz. Il lui reste le relais prévu samedi prochain puis l’individuelle en classique le lendemain, tous deux au Markstein, et sa brillante saisons sera bouclée à 32 ans tout de même.

Mathieu Prud’Homme (AS Gérardmer SN) à 1’19 et Jérôme Fussner (Skieurs du Tanet) à 4’34 montent sur les deux marches basses du podium loin devant François Soulier, l’ancien coureur d’Andorre, devenu coach du Dauphiné.

“J’étais très bien durant les deux premiers tours où j’ai repris du temps sur Igor Cuny jusqu’à la mi-course. Quand Igor a retrouvé son allant, il était plus fort. Dès lors, l’essentiel pour moi était de conserver ma deuxième place” concédait Mathieu Prud’Homme, bien forcé d’admettre la supériorité de son… beau frère, pendant que sa compagne Anne-Laure Cuny étrennait ses galons de directeur technique de la course. “Il me reste l’individuelle du Markstein dimanche prochain pour tenter d’en gagner une cette année si ça veut sourire”.

Le Bressaud Antoine Perry en juniors

Antoine Perry.

Quant aux jeunes et juniors, engagés sur 22,5 kilomètres, la victoire revient au Bressaud Antoine Perry, devant son camarade de club Bastien Roussel à 1’09 et Clément Christmann (SC Ranspach) à 3’12 alors que ce dernier l’avait emporté au scratch une semaine plus tôt aux Trois-Fours.

Chez les féminines, la jeune Vosgienne Lucille Germain (Basse-sur-le-Rupt SN) crée la surprise en dominant Laure Foubert (SC Ranspach) à 4’07 et Amélie Cunat (SC Vagney-Rochesson) à 4’21.

Mais l’honneur des fondeurs alsaciens est sauf à travers le doublé du SC Ranspach en minimes avec les succès de Julien Hess et d’Emilie Jaeggy.

Tous les résultats en cliquant ici.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *