Search
dimanche 11 décembre 2016
  • :
  • :

Climat – Un mois de mars dans les normes

image_pdfimage_print

Communiqué de presse.

Le premier trimestre 2015 se situe bien loin de son homologue 2014 extrêmement doux, et mars confirme la tendance : les principaux paramètres s’éloignent peu de leurs normales, selon Frédéric Decker de MeteoNews.

La température moyenne nationale, calculée sur 140 stations, se situe à 8,2 degrés, soit 0,2 degré sous la normale 1981- 2010 (8,4 degrés). Mars est donc normal à légèrement frais. La fraîcheur s’est surtout manifestée sur un large quart nord-est avec des gelées plus fréquentes qu’habituellement. Cette moyenne cache des disparités avec une première quinzaine globalement douce, suivie d’une seconde plus fraîche. Et il a souvent fallu composer avec des nuits et débuts de matinées bien frisquets. Les premières chaleurs de l’année se sont produites assez tôt, dès le 2, avec des pointes à 25 degrés en Corse.

Mais le maximum national revient à Cannes avec 27,9 degrés le 31. A contrario, le minimum national a été de -5,8 degrés le 12 à Charleville-Mézières (-10,0 à Mouthe le 13). Comme en février, pas de vague de froid, mais pas de véritable vague de douceur non plus.

Plutôt sec

Les conditions anticycloniques ont largement dominé au cours de ce mois de mars : 25 jours sur 31 ! En conséquence, les précipitations ont été un peu inférieures aux normales saisonnières : 48 mm en moyenne nationale pour une normale de 55 mm, soit 13% de déficit.

Le déficit est surtout du aux pluies assez rares et faibles sur la moitié nord. La moitié sud a été plus arrosée, notamment le Limousin et le pourtour méditerranéen où les quantités de précipitations ont été parfois très importantes, avec un maximum de 406 mm à Campile, en Corse, pour une normale de 63 mm.

C’est à Colmar qu’il a le moins plu avec 12 mm seulement dans le mois.

On notera la discrétion des giboulées de mars habituelles. La neige a également brillé par son absence en plaine, absence d’habitude plutôt rare le premier mois de printemps.

Ensoleillement mitigé

L’ensoleillement a été très irrégulier d’une région à l’autre. Généralement excédentaire et même généreux au nord de la Loire, il a au contraire été plutôt discret en direction du sud, notamment vers la Garonne. Le soleil a illuminé notre pays durant 144 heures en moyenne en mars pour une normale de 156 heures, soit un léger déficit de 8%.

C’est à Agen que l’astre du jour s’est le moins montré avec seulement 98 heures de présence dans le mois. Embrun a été la ville la plus ensoleillée avec 211 heures de lumière.

Un mois donc globalement proche des moyennes saisonnières, légèrement plus frais, plus sec et moins ensoleillé qu’habituellement. Très calme dans l’ensemble sous l’anticyclone, mars s’est terminé par un fort coup de vent sur les régions

du nord avec des rafales jusqu’à 120 km/h au Cap Gris-Nez, 122 km/h au sommet de la Tour Eiffel, 116 km/h à Radinghem (62) ou encore 113 km/h à Phalsbourg (57).

Frédéric Decker, MeteoNews SA, vendredi 3 avril 2015, 8 heures 00.

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *