Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – L’hommage appuyé de Bernard Godfroy à l’action de Christian Poncelet Le maire lui consacre quatre pages dans le bulletin municipal d'avril 2015.

image_pdfimage_print

Ecrit par D.J. 

Dans le journal d’informations municipales n° 70 d’avril 2015, Bernard Godfroy rend un hommage appuyé à l’action de Christian Poncelet alors que le président du Conseil Général des Vosges a décidé de quitter la scène politique. Un hommage en quatre pages.

Lors des cérémonies du 14 juillet 2014.

Bernard Godfroy lui consacre d’abord son éditorial qu’il intitule “Remerciements romarimontains”.

Le maire rappelle “A l’âge de 34 ans, Christian Poncelet s’engage en politique pour déjà s’atteler au développement des Vosges et de Remiremont, sa ville.

En quatre années, il se sert de tous les leviers potentiels pour y parvenir : député, conseiller général et conseiller municipal. Les portes lui sont ouvertes, elles lui permettront d’accéder aux postes à responsabilités.

à 44 ans, Secrétaire d’Etat, fonctions qu’il exercera sous différents gouvernements

à 48 ans, Président du Conseil général

à 49 ans, Sénateur ; il prendra la présidence de cette Haute Assemblée en 1998

et en 1983, à 55 ans, Maire de Remiremont, il exercera cette fonction pendant 3 mandats jusqu’en 2001 et j’en ai été un des témoins proches”.

Et pour cause, en 1986, Bernard Godfroy était recruté par Christian Poncelet comme directeur des services techniques de la ville. Le maire rappelle les paroles de l’entretien d’embauche avant de rendre un hommage appuyé où il écrit notamment “Christian Poncelet, Député des Vosges, Ministre, Député Européen, Président du Sénat, Président du Conseil Général, a eu la volonté de faire de Remiremont une ville moderne en la dotant de tous les équipements et de toutes les structures qui facilitent et enrichissent la vie, tout en mettant en valeur son riche patrimoine architectural et historique lui conservant aussi son charme d’autrefois”.

Un hommage, que le maire conclut d’un « Merci Monsieur Poncelet », en quatre pages à retrouver ci dessous avec l’aimable autorisation de Bernard Godfroy.

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *