Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Pluies abondantes en France ces derniers jours – 129 mm au Ballon d’Alsace le 1er mai Fortes pluies abondantes dans l’Est le 1er Mai.

image_pdfimage_print

Le passage de plusieurs perturbations très pluvieuses sur la France ces derniers jours a généré des cumuls de précipitations très importants, avec parfois des quantités de pluie records en 24 ou 48h. Christophe Mertz, météorologue à Meteonews, dresse le bilan de ces intempéries et prévoit la poursuite d’un temps encore très humide pour ces prochains jours…

Après un début de printemps relativement sec, notamment sur la moitié nord, un profond changement est intervenu ces derniers jours, avec l’arrivée de plusieurs perturbations à la fois très actives en terme de pluies, mais aussi très peu mobiles et persistantes, produisant des cumuls de précipitations records !

Pluies records dans le centre-ouest le 30 avril

Une première perturbation très active a circulé de la façade atlantique à l’Alsace durant la journée du 30 avril. A son passage, le centre-ouest de la France a battu de nombreux records de pluie en 24h avec :

49,4 mm à Niort (ancien record : 41,5 mm le 28 avril 2012)

47,4 mm à La Roche-sur-Yon (ancien record : 28,2 mm le 18 avril 2008)

43,6 mm à Nantes (ancien record : 36,4 mm le 9 avril 1983)

36,3 mm à Angers (ancien record : 30,2 mm le 6 avril 1998)

33,9 mm à Tours (ancien record : 29,4 mm le 30 avril 2001)

30,7 mm au Mans (ancien record : 30,0 mm le 24 avril 1949)

29,8 mm à Villacoublay (ancien record : 27,6 mm le 25 avril 1993)

28,2 mm à Orly (ancien record : 27,0 mm le 14 avril 1999)

Fortes pluies abondantes dans l’Est le 1er Mai

La journée du 1er Mai fut véritablement exécrable, en particulier sur la façade Est de la France. Les pluies en provenance de l’Atlantique se sont en effet bloquées sur les massifs de l’est, qui ont été soumis à des précipitations durables et soutenues.

Dans les Alpes, ces pluies abondantes se sont combiné à un net redoux et une fonte nivale importante en dessous de 2800m. En un peu plus de 24h, il est ainsi tombé:

160,1 mm aux Gets (74)

140,2 mm à Frontenex (73)

132 mm à St-Nicolas-la-Chapelle (73)

130 mm à la Dôle (Jura suisse)

129 mm au Ballon d’Alsace (Vosges)

93,4 mm à Belfahy (90)

Deux nouveaux records de pluie maximale en 24 heures pour un mois de mai sont tombés :

80,7 mm à Chamonix (ancien record : 59,1 mm le 30 mai 2010) et 55,1 mm à Bourg-Saint-Maurice (ancien record : 54,9 mm le 30 mai 2010).

Dans l’ouest où les pluies ont également persisté toute la journée, les cumuls relevés sur 48h sont devenus remarquables, voire exceptionnels, avec :

74,4 mm à Frontenay-Rohan-Rohan (79) 66 mm à La Mothe-Achard (85) 61 mm à Nantes (44) 58 mm à La Roche-sur-Yon (85) ou encore 48 mm à Angers Beaucouzé (49).

Pourquoi un tel déluge ?

Depuis quelques jours, la France est soumise à un rail perturbé d’ouest, entre des dépressions à coeur froid qui circulent sur l’Atlantique, les îles Britanniques et l’Europe du Nord, et une masse d’air beaucoup plus doux au sud qui tend à remonter vers nos contrées. Ces contrastes de masse d’air peu mobiles, combinés à une dynamique assez forte pour la saison en altitude, sont particulièrement favorables au développement de perturbations pluvieuses actives dites « ondulantes » car aucune des deux masses d’air ne cède véritablement la place à l’autre, alimentant sans cesse les précipitations. A cela s’ajoute enfin le renforcement des pluies par orographie sur les reliefs de l’est. Ce phénomène bien connu des météorologues est généré par le soulèvement puis au blocage de la masse d’air au contact des massifs montagneux.

Poursuite de ce temps humide et perturbé ces prochains jours…

Après une très courte accalmie ce samedi matin, une nouvelle perturbation pluvieuse affectera déjà le grand ouest dans l’après-midi puis toute la moitié nord en soirée et nuit prochaine. Dimanche, l’air doux aura tendance à gagner du terrain vers le nord, donnant un caractère plus instables aux précipitations. Des pluies encore fréquentes et à caractère orageux pourront dès lors concerner la façade Est en cours de journée. Enfin, la semaine prochaine débutera sous un vigoureux flux de sud-ouest, qui drainera une masse d’air subtropicale sur l’ensemble du pays. Dans cet environnement lourd et quasi estival, de nouvelles pluies à caractère instable voire des orages devraient encore se produire, notamment du Massif Central au Nord-Est, tandis que des pluies pourront également arroser copieusement le littoral de la Manche…

Christophe Mertz, MeteoNews SA, samedi 2 mai 2015, 11 heures 00.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *