Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont– Une pétition circule pour le maintien du marché du vendredi matin Ils ne sont aucunement opposés à la mise en place d'un déballage en soirée et le même jour au centre ville durant la saison estivale.

image_pdfimage_print

Article participatif de Denis Philippe.

Qu’ils soient maraîchers, volaillers, fromagers ou encore vendeurs en charcuterie, ils sont une dizaine de commerçants à solliciter fermement le maintien du marché du vendredi matin, place du Batardeau. Et s’ils font circuler actuellement une pétition, c’est uniquement pour être entendus dans le sens de leur demande. Ils tiennent d’ailleurs à préciser qu’ils ne sont aucunement opposés à la mise en place d’un déballage en soirée et le même jour au centre ville durant la saison estivale. Certains d’entre eux seraient même prêts à y participer dans la mesure de leurs possibilités…

« On n’est pas là pour créer une polémique, loin de nous cette idée » tient à rassurer d’emblée Vincent Mangin, maraîcher à Saint-Nabord, présent depuis des années sur le marché du vendredi matin à Remiremont. Lui et la dizaine de commerçants qui s’y retrouvent chaque semaine veulent simplement conserver leurs droits de pouvoir continuer à s’installer ce jour-là place du Batardeau.

Vincent Mangin se fait porte-parole de ses collègues : « En étant présents le vendredi matin, nous avons tous fidélisé une clientèle. Des clients qui viennent de différents quartiers de la ville, mais encore des localités environnantes. Tous ont pris leurs habitudes. Que ce soit pour l’agroalimentaire, les plants ou les légumes, tous savent où nous trouver précisément. Pour nous, il est difficile d’imaginer leur enlever cela. Si nous ne sommes plus là le vendredi matin, ce sera autant de clients perdus. ».

Alors, c’est vrai, une pétition circule et elle comporte déjà une centaine de signatures. Mais cette pétition n’a qu’un seul but : aboutir au maintien de ce marché du vendredi matin au Batardeau. Un point c’est tout. « Si l’on nous retire ce privilège, ce sera nous retirer aussi une partie de nos fonds de commerces. On ne vient pas là pour faire beau » précise le maraîcher navoiriaud.

Il n’y a donc pas de polémique concernant la mise en place d’un marché en seconde partie d’après-midi (16 h – 20 h) le même jour au centre ville. Vincent Mangin le clame de vive voix : nous ne sommes aucunement opposés au déroulement de ce marché au centre ville durant la période estivale. Un marché qui sera ouvert à tous exposants et qui amènera une animation pour occuper les promeneurs et les touristes . Nous, on veut simplement conserver nos acquis du vendredi matin . C’est primordial».

Des propos qui ont le mérite d’être clairs, même si le commerçant regrette, au nom de tous ses collègues, « le manque de concertation de la part des autorités locales ». Raison pour laquelle une pétition circule…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *