Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Saint-Etienne-lès-Remiremont – Deux consommateurs d’héroïne arrêtés suite à un contrôle routier Tous deux sont domiciliés à Dommartin-lès-Remiremont.

image_pdfimage_print

Mercredi soir lors d’un contrôle routier, au rond-point de l’hôtel de ville, les policiers ont arrêté un automobiliste de 35 ans alors qu’il circulait sans permis. Son test salivaire aux stupéfiants s’est révélé positif. Dans sa voiture, les policiers ont également retrouvé une dose d’héroïne.

Cet homme connu des services de police a été placé en garde à vue et lors de la perquisition de son domicilie à Dommartin-les-Remiremont, les policiers ont découvert les restes d’une dose et des débris d’héroïne ainsi qu’un un colocataire tout aussi connu des services de police. Celui-ci a également été placé en garde à vue.

Tous les deux ont reconnu les faits. Ils seraient seulement consommateurs de stupéfiants.

Cet automobiliste a été déféré devant le parquet ce mercredi alors que son colocataire sera jugé devant le tribunal d’Epinal le 31 août 2015.




6 réactions sur “Saint-Etienne-lès-Remiremont – Deux consommateurs d’héroïne arrêtés suite à un contrôle routier

  1. le chipoteur

     » seulement consommateurs  » …!!
    moi je dirais  » assassins en puissance  » car chargés comme des mules sans permis et sans assurance et déambulant toute la journée en ville ! c’est une chance de les avoir arrêté avant qu’il provoque un accident …
    bien connu des services de Police et de la population également… ce ne sont pas les seuls d’ailleurs …

    répondre
  2. mamabo

    il ne parle pas de dealers il parle de consommateurs ! ce sont avant tout des malades, la drogue est une addiction. mais cette addiction est plus mal vue que l’alcool pourtant ils sont nombreux ceux qui picolent et ça ne dérange pas plus que ça ! et ça fait tout autant de dégâts du simple ouvrier au cadre ou au bien pensant !

    répondre
    1. lolo

      La différence entre drogue et alcool, ce sont les effets sur le cerveau. Les drogues ont des effets irréversibles sur le cerveau, surtout pris lors de l’adolescence. Les dégâts occasionnés seront permanents. Ce n’est pas le cas des effets de l’alcool.
      Cela dit, ce n’est pas aux consommateurs qu’il faut jeter la pierre, mais à l’état qui ferait mieux de se concentrer dans la lutte contre la misère sociale, car le suicide, entres autres, tue plus que la route…

      répondre
    2. mike

      aucunes excuses pour ttes drogues ………..l’addiction est une maladie a faire soignee……tt le monde s’en portera encore mieux .

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *