Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Saint-Nabord – Trente années d’épanouissement pour le citronnier des 4 saisons ! Maraîcher-horticulteur retraité, Jacques Gégout n'a rien perdu de sa passion de l'authentique.

image_pdfimage_print

L’art de la culture de la terre, c’est une pratique que Jacques Gégout connaît depuis sa tendre enfance. Le maraîcher-horticulteur retraité reste animé d’une passion intacte pour les plantations en tous genres. En témoigne un magnifique citronnier de trente ans d’âge qui lui apporte de bons agrumes toute l’année…

Entre l’homme et la nature, l’osmose est entière, inégalable. Et les secrets de la terre, il les connaît du bout des doigts ! Maraîcher-horticulteur retraité, Jacques Gégout n’a rien perdu de sa passion de l’authentique. Les vraies valeurs, il continue de les cultiver autour de lui. Une passion dévorante pour tous les bons et beaux produits issus de son savoir faire. Pour lui, la terre de ses semis et de son potager, c’est le paradis !

Jacques est aux petits soins pour ses fleurs, ses arbres, il dispense ses bons conseils aux amis et connaissances. Il est l’homme des quatre saisons, à l’image du citronnier qui lui donne des agrumes presque toute l’année. Un citronnier dont il est fier : « on me l’a offert il y a trente ans et naturellement j’avais promis d’en prendre soin » confie le maraîcher retraité.

Trois décennies plus tard, le petit arbre de la famille des Rutacées se porte bien. A merveille même. Jacques Gégout avoue volontiers : « il fleurit en tout temps et c’est même la première année qu’il me donne autant de citrons. »

Il faut dire qu’il est bichonné le citronnier ! Jacques explique qu’il y a une taille spécifique à faire chaque année au printemps. Il lui faut aussi un sol toujours humidifié et son entretien nécessite des gestes précieux permettant d’obtenir de beaux citrons. Et oui, Jacques a ses petits secrets.

Bien entendu, les hivers à Saint-Nabord ne sont pas comparables à ceux de la Côte d’Azur. Alors le citronnier est soigneusement remisé (mais jamais délaissé) à l’abri, dans un lieu recevant la lumière naturelle. Et chaque printemps, il retrouve une liberté d’épanouissement à l’extérieur.

Sur ses terres navoiriaudes, le petit arbre trentenaire continue de fructifier sous les bons soins qu’on lui prodigue. Le citronnier se trouve bien là. Et il l’exprime à sa manière en étant particulièrement productif en cette saison printanière. Une véritable communion entre l’homme et la nature…




Une réaction sur “Saint-Nabord – Trente années d’épanouissement pour le citronnier des 4 saisons !

  1. Pedro

    « c’est même la première année qu’il me donne autant de citrons. »
    Moralité : Pour avoir de beaux citrons, il ne faut pas être pressé !

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *