Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Vosges – Hausse du prix des maisons de retraite : les résidents La Bresse et Neufchâteau ne décolèrent pas « La Clairie » de La Bresse augmente son tarif journalier de 2,50 euros.

image_pdfimage_print
EHPAD de La Bresse.

 

Ecrit par C. K-N.

La hausse du prix de l’EHPAD de La Bresse et de Neufchâteau fait grincer des dents certains résidents.

A Neufchâteau l’EHPAD « Val de Meuse », rattaché au Centre Hospitalier est un établissement habilité à l’aide sociale. Le tarif pour les résidents depuis le 1er mai est de 59,58 euros. Ce qui représente une augmentation de 9,06 euros par jour à 15,94 euros par jour selon les cas. L’augmentation arrive après la reconstruction de l’établissement trop vétuste.

Une reconstruction dont le coût s’élève à 15.409.625 euros.

Valérie Bigenho-Poet, déléguée territoriale des Vosges pour l’Agence Régionale de Santé (ARS) et Caroline Privat, vice-présidente en charge de l’Autonomie.

Auparavant, l’établissement disposait de 2 bâtiments reliés par une galerie, éloignés du Centre hospitalier. « Nos EHPAD sont vieillissants et pas aux normes. A Neufchâteau l’EHPAD se trouvait en zone d’inondation. C’est pour cette raison que nous avons dû le délocaliser à côté du centre hospitalier » explique Caroline Privat, vice-présidente au Conseil départemental en charge des personnes âgées dépendantes. Le nouvel établissement vient d’être inauguré.

Il offre aujourd’hui 115 lits d’hébergement permanent pour personnes âgées dépendantes, 5 lits d’hébergement temporaire, 24 lits dans 2 unités de vie protégée dédiées à l’accueil de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et de maladies apparentées et 6 places d’accueil de jour.

« La Clairie » de La Bresse augmente son tarif journalier de 2,50 euros.

Pour l’EHPAD « La Clairie » de La Bresse, rattaché au CCAS, le tarif journalier a lui aussi augmenté de 2,50 euros par jour au 1er février suite à la reconstruction de l’établissement.

Une reconstruction dont le coût s’élève à 7.262.606 euros.

L’établissement a été reconstruit et une passerelle reliant la nouvelle maison de retraite et le bâtiment « La Clairie » a été aménagée.

Le projet a permis de réunir les résidents sur un même site et toujours en centre-ville, tout en assurant les mises aux normes nécessaires.

La capacité de l’établissement est de 85 lits d’hébergement pour personnes âgées.

Les prochains à subir des rénovations seront Notre Dame à Epinal, Mirecourt, Foucharupt, le Rapadi de Neufchâteau. Gérardmer a déjà commencé les travaux.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *