Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Après les Petits Cochons de Ruaux, le Canard de Plombières ?

image_pdfimage_print

Canard

Ruaux a organisé ce dimanche sa 20ème Foire aux Petits Cochons. Dans cette ambiance festive comment ne pas se laisser aller à quelques excès alimentaires … d’autant que dans le cochon tout est bon ! Il est donc temps de prendre un petit canard pour faciliter la digestion. Et là le Kirsch de Fougerolles nous tend les bras. Mais pas question d’en abuser, juste un petit sucre bien mouillé !
On va donc prendre un petit canard, autrement dit tremper un sucre dans un peu d’alcool, ici du Kirsch, pour doper les estomacs. Cette expression, déjà en vogue au XVIIIème siècle, viendrait de la similitude entre le palmipède, qui a l’habitude de plonger son bec régulièrement dans l’eau, et l’action de tenir le sucre entre le pouce et l’index tout en le trempant dans l’alcool. La manoeuvre est délicate, trop rapide le sucre ne sera pas assez imbibé, trop lente il va fondre dans le petit verre …
Ces petits verres à goutte, à schnaps ou autres alcools, font aujourd’hui le bonheur des collectionneurs. Qu’ils soient en verre, cristal, métal, céramique, qu’ils soient droit, sur pied, à facettes, à anse, qu’ils soient simples, de couleur, émaillés, peints, travaillés, ils ont tous leur histoire et leur charme. Ils se chinent de 50 centimes à près de 100 € pièce pour les plus rares. Certains fabriquants ont même poussé le vice à faire des verres à canard … en forme de canard ! A la bonne vôtre.
Marche.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *