Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Epinal – Des corps nus en pleine ville La peinture comme seule envoloppe.

image_pdfimage_print

1013524_839709742733281_8396047298150588748_n

Ecrit par C. K-N.

Bluffant! A l’espace cours d’Epinal, de nombreuses créatures nues, enveloppées d’une couche de peinture colorée ont défilé hier. Le Festival des Imaginales d’Epinal a consacré un jour au body painting autour du thème de l’imaginaire.

Grâce à cet art haut en couleurs, la peau et le corps deviennent un support de création que les artistes locaux de Pygmalion utilisent comme une toile vivante. D’ailleurs hier, ils avaient décidé de vous en mettre plein les mirettes.

Un art pas facile pour les modèles qui ont dû passer plusieurs heures immobiles, le temps que la peinture prenne possession de leur corps, avant de défiler et d’être photographiés.

Un  art interactif, puisque le public a pu suivre toute l’élaboration de l’œuvre en direct.

Après de longues heures de travail, la métamorphose est impressionnante !

Plus la peinture avance sur le corps du modèle et plus le modèle s’estompe. Leur nudité se fait oublier pour laisser place à l’oeuvre d’art. La peinture se fait alors costume.

Inutile de préciser que chaque toile est unique puisqu’il s’agit du corps d’une jeune femme.

Devant un tel spectacle, les spectateurs sont restés bouche bée.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *