Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Les Gaullistes avec le Club Démocratique des Vosges

image_pdfimage_print

fg 2 FG

C’est devant une assistance nombreuse que François Guillaume, ancien Ministre de l’Agriculture sous le gouvernement Chirac (86-88) est venu débattre au Club Démocratique des Vosges. Cette association, présidé par Jean Hingray, rassemble de plus en plus de citoyens qui veulent faire de la politique autrement. Le Club Démocratique des Vosges propose des rencontres et des formations aux Vosgiens qui s’engagent dans la vie économique, associative et publique de notre département.

A cette occasion, l’invité du jour est revenu sur un certain nombre de dossiers géopolitiques brûlants. Tout d’abord sur le thème de l’Europe, François Guillaume est longuement revenu sur l’impasse d’un gouvernance technocratique qui en plus d’avoir confisqué la souveraineté aux Etats n’est toujours pas capable de peser sur la scène internationale. Le cas le plus révélateur étant à ses yeux l’évolution de la crise ukrainienne où les principaux dirigeants européens donnent l’impression de s’être pliés à une doxa américaine pourtant en contradiction flagrante avec les intérêts des peuples européens.

En ce sens, François Guillaume considère qu’en faisant le choix d’une politique ouvertement hostile à l’égard de Moscou, ce n’est pas la Russie qui se trouve isolée mais plutôt l’UE, et au premier chef, la France qui s’isole du reste du Monde… Le récent renforcement des relations sino-russes et la montée en puissance des BRICS semblant confirmer cette recomposition des jeux de puissances. En bon gaulliste, François Guillaume a plaidé pour un monde multipolaire et la sortie de la France de l’OTAN.

Autre thème évoqué, la faim dans le Monde, sujet sur lequel François Guillaume a consacré tout un ouvrage. Ce dernier a plaidé pour la mise en place d’une OPEP des produits agricoles, seule solution pour fixer le prix de ces denrées à un niveau qui permette aux agriculteurs du sud de vivre dignement et investir pour améliorer leurs rendements. L’auteur a également fait un parallèle entre la crise de développement qui caractérise la majorité des pays du continent africain et l’incessant flot de réfugiés économiques qui se succède chaque année en Europe. Ainsi, seule une action ambitieuse de soutien au développement de ces pays, sur le modèle de ce que fût le plan Marshall au lendemain de la seconde guerre mondiale pour l’Europe, permettra de trouver une solution viable et durable à cette situation.

Pour suivre l’actualité du Club : www.clubdemocratiquedesvosges.fr.




7 réactions sur “Remiremont – Les Gaullistes avec le Club Démocratique des Vosges

  1. Pierre

    Si les gaullistes vont dans l’association d’Hingray, c’est qu’ils reconnaissent en lui certaines qualités ! Guillaume n’irait pas soutenir n’importe qui… Alex vous pensez trop en terme de partis politiques et le pauvre De Gaulle n’est plus la pour parler…

    répondre
  2. Alex

    Il est vrai qu’avec sa dernière place et ses 12,95% aux dernières élections départementales + les 3% de DLR, Jean Hingray ira loin, très très loin avec sa pseudo stratégie de rassemblement des groupuscules.

    répondre
    1. Guillaume

      Je pense qu’il ira loin en effet car pour réussir en politique, notamment au niveau local, il faut se présenter 3, 4 fois pour se faire connaitre, c’est comme ça.
      Quand à l’incohérence entre Jean adhérent UDI, et les gaullistes de DLR, ça fait du CDV une sorte de Club de débat du centre gauche à la droite souverainiste, pourquoi pas… mais quid du FN qui représente sur ce créneau là bcp plus en terme de voix.
      Jean Hingray a le mérite d’organiser quelque chose qu attire du monde, après l’objectif reste à définir.

      répondre
  3. Bigbanana

    Les formations sont de qualité, mais boycotter 35% des vosgiens pour inviter le copain de Dupont Aignan… Grotesque! Enfin + de 200 personnes pour voir Marion Maréchal Lepen, c’est une autre dimension !

    répondre
  4. Ah la la

    Avoir été ministre de Chirac n’ est vraiment pas un critère de gaullisme, celui la n’ à t il pas avec Miterrand fait voter Maastricht puis imposer l euro avec son systeme actuel..De Gaulle c était  » l’honneur et l indépendance de la France » ,cela non pas pour faire une belle phrase mais pour les conséquences politiques que cela implique sur le plan de la collectivité et conséquemment pour les individus qui en relèvent.
    On peut néanmoins être gaulliste et avoir été ministre de Mr Chirac …

    répondre
  5. ERIC

    Aujourd’hui tout le monde se réclame du GRAND CHARLES,la preuve en est faite chaque 9 novembre à COLOMBEY avec la venue de Hidalgo et de Philippot.La mémoire du Général va devenir une kermesse!!!!

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *