Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Rupt-sur-Moselle – 6,271 kg de résine de cannabis, 1,630 kg d’héroïne et 12.220 euros en numéraire saisis

image_pdfimage_print

10301059_869556606452539_976616656836087376_n

Source : gendarmerie des Vosges.

Le mardi 09 juin 2015, les gendarmes du Thillot réalisent un contrôle de routine sur la commune de Rupt-sur-Moselle. À l’occasion de cette opération, ils procèdent à la vérification d’un véhicule conduit par un homme âgé d’une trentaine d’années.

Ce dernier est bien connu des services de la gendarmerie notamment pour des agissements dans le domaine des stupéfiants. Lors de ce contrôle, l’individu laisse apparaître des signes d’une personne ayant consommé de la drogue. Les doutes vont très vite se lever suite au témoignage d’une passante aux militaires. En effet, celle-ci a aperçu l’individu en train de jeter une sacoche sous un véhicule juste avant de se faire contrôler. Une fouille immédiate de la sacoche permet de découvrir 50 grammes d’héroïne et 98 grammes de résine de cannabis.

L’homme est immédiatement conduit dans les locaux de la brigade du Thillot. Une enquête est alors ouverte et des investigations sont réalisées au domicile de l’intéressé et de sa compagne. Sur les lieux, l’équipe cynophile du PSIG de Vittel (spécialisée dans la recherche de stupéfiants) va déceler une « planque » qui permet la découverte de 6,271 kg de résine de cannabis, de 1,630 kg d’héroïne et la somme de 12.220 euros en numéraire.

L’individu est placé 72 heures en garde à vue afin de permettre aux enquêteurs de la brigade de recherches d’Epinal et de la communauté de brigade du Thillot d’établir la procédure. Déféré au parquet d’Épinal le vendredi 12 juin 2015 au soir, l’homme est placé en détention provisoire dans l’attente d’une comparution devant le tribunal le 08 septembre prochain. Il est incarcéré à la maison d’arrêt d’Épinal.




2 réactions sur “Rupt-sur-Moselle – 6,271 kg de résine de cannabis, 1,630 kg d’héroïne et 12.220 euros en numéraire saisis

  1. janpol

    ça se passe ici chez nous . Je songe aux irresponsables qui militent pour la dépénalisation . J’ai surtout une inquiétude pour le retour sur la planète de ces « DROGUéS « et trafiquants. Il vont trouver bizarre qu’on soit contraint de se mettre au boulot plus tard. Je ne suis pas certain du tout qu’ils franchissent le pas, avec ou sans aide de la société.

    répondre
  2. mamabo

    dommage aussi qu’on ne fasse pas plus de perquisitions dans le secteur. je ne comprends pas que l’on laisse faire… depuis si longtemps les dealers sont tranquilles et heureux à Remiremont! même sans être enquêteur on sait qui fournit et qui consomme, certains parents devraient ouvrir les yeux, car pratiquement plus de la moitié des jeunes consomment du cannabis et certains ne vivent plus que pour cela, ils sont ados déjà détruits
    Arrêtons le massacre !

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *