Search
dimanche 11 décembre 2016
  • :
  • :

Saint-Nabord – Les membres du comité « Histoire et Patrimoine » en visite à Xertigny

image_pdfimage_print

Sous l'éclairage de la grande verrière, la découverte est grandiose

Article participatif de Denis Philippe.

Toujours soucieux et curieux de mieux connaître le patrimoine local et celui des environs, les membres du comité de l’association « Histoire et Patrimoine » se sont rendus à Xertigny pour la visite du château qui, depuis 1989, abrite l’Hôtel de Ville. Une découverte enrichissante sous la conduite d’une jeune guide de l’Office de Tourisme xertinois.

 

L’Hôtel de Ville de Xertigny est en droit de s’enorgueillir d’être classé parmi les 100 plus belles mairies de France. Il est en effet installé dans un château construit en 1888 au cœur d’un parc de quatre hectares par un certain Victor Champion, alors créateur et propriétaire de la brasserie « La Lorraine » à Xertigny.

Glorieuse époque où cet industriel avait construit le château pour y loger sa famille et y recevoir clients et fournisseurs importants.

La brasserie se situait tout juste derrière le château et elle employait cent personnes en 1900. C’est en 1977 que la commune de Xertigny a racheté le château et le parc qui l’entoure. Deux années plus tard (1979), la prestigieuse bâtisse devenait Hôtel de Ville.

Les Xertinois sont fiers de leur mairie et l’on peut les comprendre. Il va sans dire que les visiteurs navoiriauds ont, quant à eux, été séduits par les différents agencements de cette maison commune. Une installation qui a préservé les caractéristiques et les décors monumentaux du château. Celui-ci se compose de quatre niveaux.

Le hall d’entrée comprend notamment une magnifique vitrine fabriquée pour l’exposition Universelle de Paris en 1889. Il comprend aussi un grand tableau peint par Gaston Labarre, un artiste xertinois (tout comme certaines autres peintures). Au plafond, plusieurs blasons représentent différentes villes des environs : les clés de Remiremont, le blason des Vosges, celui de Lauf, ville allemande jumelée avec Xertigny, mais également Bains-les-Bains, Plombières, bien évidemment Xertigny et le blason de la Lorraine.

Au sol, la mosaïque rappelle les origines gallo-romaines de Xertigny.

 

Des espaces préservés et remplis d’histoire

 

L’actuel bureau d’accueil de la mairie était autrefois le salon du château. L’on venait y prendre le café et se détendre. C’est dans cette pièce que la famille Champion et les visiteurs étaient reçus. Le bureau aujourd’hui occupé par la directrice générale des services de la mairie constituait le salon privé de Mme Champion. Elle y venait se détendre, lire et broder.

Le bureau de Mme Le Maire (Véronique Marcot, également vice-présidente du nouveau Conseil Départemental des Vosges) faisait auparavant office de salon privé de M. Champion. Il aimait y jouer au billard ou encore déguster le kirsch qu’il distillait dans la cave du château. Sur la cheminée, se trouve toujours une statuette de l’époque gallo-romaine qu’un agriculteur avait trouvé dans son champ en 1820.

Dans la salle des mariages, les visiteurs ont pu remarquer la plus belle cheminée du château. Autrefois, il s’agissait de la salle à manger lorsque la famille Champion recevait en présentant la vaisselle en faïence de Sarreguemines et les verres en cristal de Baccarat…

Quant à la grande verrière du château, elle sert aujourd’hui de cantine au centre aéré. Elle peut-être également louée pour des repas. Autrefois, elle constituait le jardin d’hiver du château. A gauche de l’escalier, se trouve la salle du conseil municipal. Des fenêtres, l’on aperçoit l’ancienne malterie, le seul bâtiment restant de la brasserie.

Tout comme leur présidente Jacqueline Duchêne, les membres du comité de « Histoire et Patrimoine » ont été conquis par cette magistrale et instructive découverte du château de Xertigny. Une bonne idée à renouveler vers un autre lieu…




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *