Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Saulxures-sur-Moselotte – Fibers : le tribunal de commerce confirme le retrait du repreneur chinois, les 42 salariés au chômage Aucun autre repreneur ne s'est manifesté depuis la liquidation judiciaire de Fibers.

image_pdfimage_print

11119972_10205428146556664_564473089_n1

Ecrit par David Jeangeorges.

Terrible coup de massue pour les 30 des 42 salariés de Fibers qui espéraient être repris par le repreneur chinois Jiangyn Huamao. Le retrait de ce dernier a été confirmé ce mardi matin par le tribunal de commerce d’Epinal. Les 42 salariés se retrouvent donc au chômage.

En effet, les juges ont expliqué que malgré de nombreuses lettres de relance,  depuis le jugement rendu le 14 avril 2015, ils sont sans nouvelles du repreneur chinois. Celui-ci a tout juste payé les 10.001 €uros qu’il avait proposés pour le rachat de Fibers.

Du coup, ce mardi matin, ils ont été bien forcés de constater l’absence totale de repreneur depuis la mise en liquidation de Fibers le 10 mars 2015.

Ses 42 salariés se retrouvent donc au chômage. Une mauvaise nouvelle de plus dans une vallée de la Moselotte déjà touchée de plein fouet par la crise.

Selon Bernard Charbonnier, PDG de Ventron Confection, le repreneur chinois aurait découvert qu’il est atteint d’un tumeur au cerveau. C’est pour cette raison qu’il aurait décidé d’abandonner la reprise de Fibers.

Toujours est-il que l’ensemble des 42 salariés vont se faire entendre ce mardi après-midi où ils ont prévu de se retrouver devant l’usine de la Médelle. N’en déplaise à certains qui voudraient que la presse ne parle de leur commune que lorsque tout va bien.

 

Chronique d’un échec.

25 janvier 2013 : les élus de la communauté de communes de la Haute-Moselotte, présidée à cette époque par Guy Vaxelaire, décident du rachat de l’usine de la Médelle pour 900.000 €uros avant de louer le bâtiment, via un crédit-bail, à la société Fibers, d’une durée de 140 mois et moyennant un loyer qui couvrirait les annuités de l’emprunt (capital + intérêts* frais divers), avec le groupe H3C.

17 janvier 2014 : le projet Fibers est présenté en grandes pompes. Pas moins d’une douzaine d’acteurs du projet se succèdent au micro entre les dirigeants, les financeurs et les élus locaux. On est alors à quelques jours des élections municipales. Un projet de 12 millions d’€uros soutenu à hauteur de 6 millions par les collectivités publiques via des aides directes et indirectes de l’Etat.

Mai 2014 : début de l’activité pour la quarantaine de salariés embauchés.

30 juin 2014 : une jeune femme de 21 ans trouve la mort dans une machine, sa tête a été happée par une étireuse. Toute la production est arrêtée.

4 août 2014 : l’activité reprend après un mois consacré à l’enquête judiciaire et à la mise aux normes des machines.

26 septembre 2014 : les élus de la communauté de communes de la Huate-Moselotte, désormais présidée par Jean-Claude Dousteyssier, considèrent les difficultés rencontrées par Fibers. Ils décident de « suspendre provisoirement les poursuites concernant les loyers dus par la société Fibers pour la période allant du 1er octobre  2014 au 30 juin 2015″. Et disent « que le montant des loyers dus sera réparti à part égale sur l’ensemble des loyers restant à percevoir à partir du 1er juillet 2015″.

17 février 2015 : Fibers est placé en redressement judiciaire par le tribunal de commerce d’Epinal.

10 mars 2015 : Fibers est placé en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce d’Epinal.

14 avril 2015 : le tribunal de commerce d’Epinal donne un avis favorable à la reprise de l’entreprise Fibers par la société Jiangyn Huamao Chemical Fiber Co, créée par le groupe chinois Chinois Jiangyn Huamao.

2 juin 2015 : le tribunal de commerce d’Epinal constate le retrait du repreneur chinois. Les 42 salariés se retrouvent au chômage.




3 réactions sur “Saulxures-sur-Moselotte – Fibers : le tribunal de commerce confirme le retrait du repreneur chinois, les 42 salariés au chômage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *