Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Vagney – Les gens du voyage ne lèvent pas le camp ce samedi 20 juin 2015 Alors que le Procureur de la République leur avait ordonné de quitter la plaine de Zainvillers ce samedi 20 juin 2015.

image_pdfimage_print

2

Ecrit par D.J.

Photographies : Christian Schirm.

Etienne Manteaux, le procureur de la République près le TGI d’Epinal, leur avait accordé jusque ce samedi 19 juin 2015 en soirée pour quitter la plaine de Zainvillers, faute de quoi ils s’exposaient à des poursuites pénales. Finalement, les gens du voyage n’ont donné aucun signe de départ.

Alors qu’il avait ordonné à leur représentant de quitter les lieux ce vendredi 19 juin, le Procureur de la République leur avait accordé une journée supplémentaire devant le délai trop court pour évacuer 600 personnes. Ce samedi soir, le chapiteau était par exemple toujours aussi solidement fixé au sol.

Rappelons que depuis dimanche 14 juin 2015, 280 véhicules, 140 voitures et 140 caravanes, ont pris illégalement possession de terrains privés. Les cinq propriétaires de ces derniers ont déposé plainte auprès de la gendarmerie des Vosges.




12 réactions sur “Vagney – Les gens du voyage ne lèvent pas le camp ce samedi 20 juin 2015

  1. Navy

    A rien….
    Juste dire que ce fait divers local démontre une fois de plus,l’état de chienlit que nous retrouvons dans tous les domaines,,,,
    Tout fout le camp!!!
    Plus rien n’est respecté!!!
    Que devient La France?

    répondre
    1. PERNEY

      Eh oui, c’est tout de même navrant de constater un tel état de fait.
      Je pense en effet que le mot « chienlit » set fort approprié pour cette situation, et ce ce n’était « que » pour ce cas……hélas…

      répondre
  2. Richard

    Juste pour rappeler que l’union fait la force !!!
    Si une loi est mauvaise, il faut la changer.
    La France n’appartient qu’à des propriétaires et non à la collectivité, encore un exemple.
    Nous sommes dans une France d’individualités… Liberté pour certains, Égalité pour personne, encore moins de Fraternité. Alors de quoi se plaint-on ?

    répondre
  3. LOUIS

    Ils n’ont que faire de toutes nos lois .. Ils y ont leurs lois un point c’est tout. Ils sont installés et resteront jusqu’à la date prévue de leur départ, ils laisseront leurs ordures, un gros tas de vacheries sur les terrains. La préfecture indemnisera les propriétaires avec une petite poignée d’euros. Les communes devront payer pour nettoyer et payer pour l’eau comme toujours.
    De toute façon, vous savez quand ils vont partir…!! Comment ? quand ils passent tout un samedi à laver leurs voitures et caravanes.

    répondre
  4. janpol

    Dimanche , zéro heure trente : le campement n’avait pas bougé.
    Lois, jugements, propriétés, décisions de justice : « On s’asseoit dessus ! » Le monde n’appartient plus qu’aux paroliers de tout bord sans plus d’autorité. ça se passe comme si les « déclinistes » avaient vu juste.

    répondre
  5. tophe

    et toi tu vas te retrouver en tole si tu pique une boite de conserve pour donner a manger a tes enfants.
    sans deconner l’etat commande quoi ???? ou qui?

    répondre
  6. PERNEY

    C’est malheureusement le triste constat que nous pouvons tirer devant un tel laxisme de nos responsables, oups, j’ai dit responsables, mais de qui………..de quoi….?
    Nous allons droit dans le mur…..

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *