Search
vendredi 2 décembre 2016
  • :
  • :

Climat – Nouvelle vague de chaleur attendue en fin de semaine Des maximales proches ou supérieures à 38 degrés pourront être relevées dans notre région entre mercredi et vendredi.

image_pdfimage_print

Le répit sur le front de la chaleur aura été de courte durée. Après quelques jours de températures de saison ou estivales sans excès, une nouvelle bouffée de chaleur subtropicale s’étendra sur l’ensemble du pays à partir de demain mercredi et jusqu’à samedi, selon Christophe Mertz, météorologue à Meteonews.

Une nouvelle bouffée d’air subtropical envahira l’ensemble du pays à partir de demain et jusqu’à samedi, avec à la clé de nouvelles très fortes chaleurs, surtout sur les régions de l’Alsace à Rhône-Alpes, l’Auvergne et le Sud-Ouest. Des maximales proches ou supérieures à 38 degrés pourront être relevées sur ces régions entre mercredi et vendredi.

Une situation météo bloquée

Depuis plusieurs semaines, la situation météo à l’échelle de l’Europe reste plus ou moins figée dans une configuration favorable aux vagues de chaleurs et canicules.

En effet, une vaste crête anticyclonique stationne de l’Afrique du nord à l’Allemagne en passant par l’Espagne, la France, l’Europe centrale et l’Italie. Ce dôme de hautes pressions s’alimente sans cesse par l’Afrique du Nord si bien que, malgré quelques faiblesses très temporaires, celui-ci reste globalement bien en place sur les mêmes régions. De fait, les conditions perturbées et humides de l’Atlantique sont rejetées loin vers l’Irlande et l’Islande, contournant ce bloc de hautes pressions par la mer du nord et la Scandinavie. Entre ces deux centres d’actions, dans un flux orienté sud ou sud-ouest, de l’air très chaud et sec remonte en direction de la France par vagues successives.

Situation1

La figure ci-dessus résume la situation météo générale sur l’Europe depuis la fin du mois de Juin (c) Christophe Mertz/Meteonews.

Canicule

Ainsi, de nouvelles chaleurs caniculaires sont à prévoir ces prochains jours. Dès demain mercredi, les 35 degrés sont à nouveau dépassés dans le Sud-Ouest avec des valeurs pouvant avoisiner les 36 degrés des Landes au toulousain. Des valeurs similaires sont également attendues de la Provence au lyonnais tandis qu’il fera jusqu’à 32 degrés jusqu’au Centre et à la Bourgogne.

Jeudi, la chaleur s’accentuera très nettement avec les 30 degrés qui seront dépassés jusqu’au nord de la Seine et en Bretagne. Il fera 34 à 36 degrés dans le nord-est, localement 37 à 38 degrés dans le sud-ouest et surtout en Rhône-Alpes où des pointes à 39 ou 40 degrés ne semblent pas totalement exclues, notamment du coté de Lyon, Saint-Etienne ou Vichy.

Enfin vendredi, le temps deviendra plus instable et lourd et la masse d’air la plus chaude se cantonnera à la façade Est. Il fera encore 35 à 38 degrés de l’Alsace à la Provence en passant par la Bourgogne et Rhône-Alpes. Des orages, non généralisés pourront alors éclater en fin de journée et soirée, notamment autour du Massif Central et dans le nord-est.

Samedi, cette instabilité s’accentuera et un bref épisode pluvio-orageux devrait se produire en cours de journée des Pyrénées à l’Alsace, mettant un terme à ce nouvel épisode de très fortes chaleurs. Toutefois, il semble bien que le répit sera à nouveau de courte durée, car un nouvel épisode très chaud semble déjà se profiler pour la semaine prochaine…

Vers un mois de juillet exceptionnel ?

La succession de ces vagues de chaleurs pourrait donner un caractère exceptionnel à ce mois de Juillet et les records de températures datant de juillet 2006 (le plus chaud jamais relevé sur de nombreuses régions) pourraient bien être approchés voire battus si le nouvel épisode très chaud de la semaine prochaine se confirme. Ajoutons également que le retour de la pluie n’est toujours pas prévu et ne le sera pas tant que cette situation météorologique perdurera (hormis quelques orages), rendant les perspectives de sécheresse également préoccupantes.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *