Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Le centre culturel baptisé au nom de Gilbert Zaug ce samedi Gilbert Zaug a servi Remiremont durant 43 années.

image_pdfimage_print

Le grand drapé rouge est descendu, le centre culturel Gilbert Zaug est officialisé

Article participatif de Denis Philippe.

Photographies : Jean-Claude Olczyk.

Si l’émotion était palpable ce samedi matin, la cérémonie consistant à donner une dénomination officielle au centre culturel revêtait un caractère solennel. « Un acte fort, chargé de sens » ainsi que l’a traduit le maire de la Ville, Bernard Godfroy. Le lieu est désormais dédié à Gilbert Zaug, l’homme de cœur tant attaché à sa ville et qui marque aujourd’hui une grande page de l’histoire de Remiremont.

Bernard Godfroy entouré de Christian Poncelet et François VannsonLe jour ne pouvait pas être mieux choisi. Et ce n’est sûrement pas un hasard si la municipalité avait retenu ce samedi 11 juillet, en plein cœur du VIIIème Festival International des Mandolines, afin de donner le nom de Gilbert Zaug au centre culturel.

Un événement « à la fois important dans la vie de la cité et aussi très émouvant sur le plan humain » ainsi que l’a traduit le maire, Bernard Godfroy. Apporter un nom au centre culturel, lieu d’échanges, d’enrichissement de ses connaissances, mais encore de plaisirs partagés, ne semblait pas une mince affaire.

Et pourtant, « lorsque les élus du conseil municipal ont eu à se pencher sur la question, le consensus fut immédiat. Ce qui est plutôt rare quand on place 29 personnes autour d’une table » a relaté le maire tout en poursuivant : « un nom s’est imposé comme une évidence. Car s’il est bien un nom qui peut et doit être associé au mot Culture (avec un grand C), c’est assurément celui de Gilbert Zaug » a ainsi appuyé dans ses propos le 1er magistrat de la Ville.

Les élus et la famille Zaug ont posé avec les musiciens présentsGilbert Zaug a en effet servi Remiremont durant 43 années. « Avec une fidélité et un investissement  exemplaires qui forcent le respect »  a ajouté le maire tout en rappelant : « quant à la culture, son inspiration, son équilibre, il l’a développé notamment en prenant la présidence du club des mandolines en 1961 et il l’a fait rayonner bien au-delà de nos frontières, comme en témoigne aujourd’hui la tenue du 8ème festival International. C’est donc une grande joie et un juste retour des choses d’immortaliser ensemble le souvenir de Gilbert Zaug et de ses réalisations ».

Petit rappel : Gilbert Zaug a vécu six mandats au sein du conseil municipal de Remiremont. D’abord conseiller municipal de 1959 à 1971, puis en tant que maire de 1971 à 1983. Ensuite adjoint de Christian Poncelet de 1983 à 1989 et à nouveau conseiller municipal de 1989 à 1995. Il fut le président et chef d’orchestre du club des mandolines depuis 1952. Durant six décennies, il  a ainsi assuré la direction de l’orchestre avant de la confier à son fils Pascal en 2012.

Gilbert Zaug est décédé le 21 juin 2014, une date prédestinée , s’agissant du jour de la fête de la musique. Une musique qu’il aimait tant promouvoir loin des frontières de sa ville…

Une dénomination méritée en regard de l’oeuvre collective

Une cérémonie particulièrement suivie et qui fera dateDéputé et président du Conseil Départemental des Vosges, François Vannson évoquait : « chacune et chacun recense une émotion. Le nom de Gilbert Zaug évoque un homme d’exception, à la carrière et au parcours brillants. Il a pleinement participé au rayonnement de la cité, de la vie culturelle et sociale. Nous lui devons la création de l’ARES. Homme de bon coeur, il a montré son efficacité  aux côtés de Christian Poncelet. Tous deux avaient formé un binôme complémentaire. Sa grande passion pour la vie associative et culturelle est clairement identifiée. Donner le nom de Gilbert Zaug à ce lieu est mérité. A Mme Suzanne Zaug, sa veuve, à ses trois fils, à ses 5 petits-enfants, j’adresse l’expression de ma profonde gratitude ».

Il est apparu fatigué, au bras de son chauffeur, mais il a tenu à être là. Christian Poncelet l’a affirmé : « Gilbert, c’était mon ami et je l’appréciais car il réfléchissait sans cesse. Il ne cherchait pas à ce que la Société lui apporte quelque chose, mais lui savait apporter la fraternité et offrir aux autres. J’ai particulièrement apprécié de travailler avec lui et j’ai le souvenir d’un homme attaché et attentif à sa ville, oeuvrant à son animation et à sa renommée ».

Il appartenait ensuite à Dominique Zaug de dire «toute la fierté et l’émotion perçues à travers les propos entendus ». Parlant au nom de toute la famille, il ajoutait : « Notre père et grand-père était un homme de conviction, à la fois ambitieux et exigeant dans toutes ses missions. Il avait le respect pour les choses équitables, il ne recherchait jamais les honneurs, mais le résultat d’une œuvre collective. Merci à tous pour ce geste rendant honneur à sa persévérance , à sa droiture et au travail accompli ».

Sous des applaudissements nourris et unanimes, le grand drapé rouge descendit de la façade, libérant ainsi quatre mots désormais indissociables : « centre culturel Gilbert Zaug ». Une identité pleinement reconnue et approuvée. Pour sûr, ce 11 juillet 2015 fera date au coeur de ville.

 




Une réaction sur “Remiremont – Le centre culturel baptisé au nom de Gilbert Zaug ce samedi

  1. GERARD Jacques

    <>
    … Pour sûr, ce 11 juillet 2015 représente une reconnaissance pour mon ami Gilbert. Merci à TOUS pour cette cérémonie …

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *