Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Les jeunes agriculteurs déversent du lisier devant les hypermarchés Cora et Leclerc Durant la nuit du lundi 13 au mardi 14 juillet 2015.

image_pdfimage_print

10

Ecrit par D.J.

Nouvelle opération coup de poing des jeunes agriculteurs durant la nuit du lundi 13 au mardi 14 juillet 2015. Ils ont déversé du lisier devant les hypermarchés Cora et Leclerc.

Sur le parking de ce dernier, même les caddies ont été aspergés. Ces jeunes agriculteurs poursuivent ainsi leur combat dans l’espoir d’être entendus afin de revoir à la hausse le prix du lait.

Pendant que Cora est ouvert ce mardi, Leclerc n’avait pas prévu d’ouvrir ses portes en ce 14 juillet 2015. Si l’action n’a donc guère été sensible pour sa clientèle, elle s’est en revanche fait sentir au loin…




13 réactions sur “Remiremont – Les jeunes agriculteurs déversent du lisier devant les hypermarchés Cora et Leclerc

  1. tintin

    c’est qui qui va nettoyer et payer leur m….
    les pauvres agriculteurs qui se plaignent encore et encore que le prix d’achat du lait et de la viande est trop base mais vous les entendez pleurer quand ils touchent un cheque de bruxelles pour indemnisation non alors qu’ils gardent leurs energie pour bosser et qu’ils arretent d’emmerder les autres concitoyens

    répondre
  2. ep

    Produisez moins et surtout mieux vendez directement vos produits organisez vous. Ah mais non c’est compliqué et il faut travailler alors on préfère trouver des boucs émissaires plutot que de reflechir et de relever ses manches.

    répondre
    1. ben

      franchemant tais toi tu parle pour rien dire les agriculteure ende le litre de lait au alentoure de 36 centime le litre alors imagine meme pas commbien les supermarche et autre se prene pour eu alors tais toi et reflechit avent de parler

      répondre
      1. EP

        A ce que je lis, tu as de sérieux problèmes avec le Français.
        Peut être que si tu avais été à l’école tu aurais compris dans mon propos que supprimer les intermédiaires et donc la grande distribution c’est à vous de le faire mais pour ça il faudrait que vous sachiez travailler les uns avec les autres.
        Malheureusement vous n’avez pas encore compris que la solution c’est vous et la cause ce n’est pas la grande distribution mais votre individualisme.

        répondre
  3. CROC Odile

    Je suis prête à acheter en directe aux producteurs. Comme la marge est très faible quand ils vendent à la grande distribution, il me semble que s’ils vendaient en directe aux consommateurs au même prix que les produits sont dans la grande distribution, leur marge unitaire serait plus grande. Or à chaque fois que l’on peut acheter en directe au producteur c’est hors de prix. (sans compter les soi disant label bio qui gonfle d’avantage la facture. Alors comme pour la plupart des employés d’entreprise qui travaillent toujours plus , pour gagner toujours moins, il sera impossible d’acheter ces produits et si leur tarifs augmentent en grande distribution et bien ils seront moins achetés. Alors quand sur les marchés je trouverez des produits à des prix abordables et bien je n’irai plus les acheter au super marché

    répondre
  4. Tiphanie

    Le secret ? la vente directe !
    Tant qu’il y aura des consommateurs prêts à manger aveuglément de la merde, les hypermarchés resteront tout puissants…
    Tout le système est à revoir
    Si on acceptait de payer le juste prix des aliments, ça irait mieux (plutôt que d’économiser pour acheter le dernier i-phone ou la dernière tablette à la mode…)
    Et à ce moment-là, les « exploitations agricoles » redeviendront des fermes à taille humaine
    Utopie, utopie…

    répondre
    1. murielle

      Pas si utopique que ça !! Agriculteurs mettez vous à la vente directe ou locale à prix raisonnés et vous verrez que vous vivrez mieux en produisant moins…. Nous sommes nombreux en tant que consommateur à n’attendre que ça !!!!

      répondre
  5. zoé

    UN JOUR J’AI DÉCOUVERT COMBIEN TOUCHAIT LES AGRICULTEURS COMME AIDES ,certains ne sont pas à plaindre mais ils investissent tellement qu’ils sont pris à la gorge

    répondre
  6. janlukLeGaulois

    J’appelle ça des « bouseux »!
    Quand on est agriculteur, on ne met pas en route un tracteur de 80 cv pour faucher un mouchoir de poche parce qu’on ne sait même plus prendre une faux pour nettoyer correctement les abords de parcelles.
    Quand on a quelque chose à dire, on est pas obligé de « foutre la merde ».
    Si on se fait élire pour soutenir une corporation, on ouvre les bonnes portes.
    J’espère qu’il y aura des poursuites judiciaires et saisies du matériel.

    répondre
  7. roux-spéteur

    Messieurs les « salisseurs », fallait-pas vous en prendre aux chariots, c’est dégueu, on n’y met quand même parfois de la nourriture, qui nous garantit qu’ils seront correctement nettoyés, pour vos conjointes quand elles iront y faire leurs courses? et puis tous les résidus vont partir directement dans la Moselle via les bouches-avaloirs du parking ! Elle est comment la couleur de l’eau dans les rigoles qui mènent à la rivière ?

    répondre
  8. JA

    Je suis JA producteur de lait, pas forcément d’accord avec ces actions, du moins pas sous cette forme.
    Maintenant bande de malins, vous qui avez tous de bons conseils pour nous aider.
    Au vu du nombre de candidats à l’installation, pensez vous que vous habiteriez dans de si beaux paysages si nous avions des exploitations de même taille qu’il y a 30 ans? Sachant que nous sommes beaucoup moins nombreux.
    Si les exploitations grossissent c’est justement par ce qu’on se regroupe pour essayer de réduire nos coûts de production !!!!
    @murielle, @croc odile, @EP, j’ai fait de la vente directe de lait et d’œufs. En ce qui concerne la lait plus personne ne veut s’emmerder avec du lait cru, malgré nos efforts, clientèle vieillissante ….. je ne vous parle pas du fromage vous pourriez faire de grosses cures de munster si on se mettait tous à en faire !!!!
    En se qui concerne la viande, c’est la même chose on en vend tous en direct ou quasiment, une ou deux par an et vous croyez qu’on va faire vivre nos familles avec ça? Par ce que bande d’ingrats c’est pas par ce qu’on est paysans qu’on va bouffer des navets et des patates toute l’année et vivre comme nos anciens l’ont fait sans broncher. Sans pouvoir offrir un peu de confort à nos femmes et enfants!
    Mais localement réfléchissez un peu quelles quantité de viande est consommée? quelle quantité est produite ? Combien d’entre vous sont prêt à m’acheter tous les bas morceaux à chaque fois qu’il me prend des steaks, ou du filet ?

    @zoe, @tintin, pour ce qui est des aides PAC a cette heure on vend notre lait, notre viande ainsi que nos céréales au même prix qu’en 1980 (je sais, je sais c’est parce qu’on est des bouseux, qu’on ne sait pas se démerder et qu’on ferait mieux de réfléchir.) Moi je vous dirais plutôt que c’est une compensation aux accords politiques mondiaux signés par nos braves responsables européens qui favorisent l’exportation de nos produits industriels Européens et en contre partie bradent nos productions agricole. Soyez francs combien d’entre vous accepteraient de gagner la même chose qu’en 1980 ? (hop hop hop pas gagner la même chose, car nos charges « carburants, fermages, aliment du bétail, charges sociales  » ont elles explosé !!!

    Voilà j’espère avoir un peu éclairé vos lanternes, sur le pourquoi les Agriculteurs sont excédés.

    Encore un point, ça me fait quand même mal au cul de lire des commentaires comme ceux de janlukLeGaulois, de tintin et de EP qui en gros nous demande de nous mettre au boulot. C’est un peu fort de café dans un pays où les gens travaillent 35 heures par semaine et ont 5 semaines de congés payés de s’entendre dire ça quand on fait des semaine entre 50 et 70 heures de travail et en prenant dans le meilleurs des cas 2 semaines (pour la majorité c’est 0 semaine) par an. Je ne me plaint pas de ça j’adore mon métier mais si c’est pour ne pas gagner un smic ca deviens un peu dégradant.

    Gardez toujours à l’esprit qu’en France 18% des emplois dépendent de l’agroalimentaire, cela n’inclus pas les emplois dans le transport généré par tout les déplacements de ces marchandises, ni les emplois agricoles directs ni tous les emplois de l’approvisionnement des exploitations et de l’agrofourniture et j’en passe. Chaque fois que vous avez 5 amis, 1 d’entre eux travail dans l’agroalimentaire !!!

    Et qu’en France 1 agriculteur se suicide tous les 2 jours, mais ça ne fait pas la une comme quand il y en a 2 chez France Telecom (ce que je ne trouve pas normal non plus) !!! et ça n’est pas juste dû au fait que son tracteur brille moins que celui de son voisin.

    A bon entendeur salut

    Ayez la gentillesse de nous donner vos professions quand vous faites des commentaires et que si vous avez la malchance de ne pas en avoir, souvenez vous que les agriculteurs aussi cotisent grandement pour un chômage auquel ils ne peuvent pas prétendre s’ils ont des problèmes.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *