Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Saint-Etienne-lès-Remiremont – Le comité Rhône-Alpes s’adjuge le grand Trophée de France des Jeunes Cyclistes ! Au Trophée de France des Jeunes Cyclistes.

image_pdfimage_print
Rhône-Alpes s'adjuge le Grand Trophée 2015.

Rhône-Alpes s’adjuge le Grand Trophée 2015.

La Franche-Comté sur la seconde marche du podiumMidi-Pyrénées termine le podium à la 3ème place

Article participatif de Denis Philippe.

Après la dernière épreuve sur route du dimanche matin, c’était un grand moment de fête, de joie et de partage sur le car-podium du Conseil Régional de Lorraine. Avec la proclamation officielle du classement des 22 équipes ayant participé aux épreuves du TFJC. Le suspens fut gardé jusqu’au bout, mais c’est bien le comité de la région Rhône-Alpes qui a remporté le Grand Trophée de France des Jeunes Cyclistes. Et cela de manière définitive à l’issue de ces épreuves 2015, puisque la jeune équipe l’avait déjà provisoirement obtenu en 2012 et 2013. Il fallait une nouvelle victoire et Saint-Etienne-lès-Remiremont leur a porté chance. Sur le podium à la seconde place, la région voisine de Franche-Comté a réalisé  elle aussi de beaux exploits sur les terres stéphanoises. Un terrain propice également pour les jeunes cyclistes de Midi Pyrénées, classés à la troisième place.

C’est une belle cérémonie placée sous le signe d’une grande générosité humaine qui a marqué  la clôture du grand événement de l’année à Saint-Etienne-lès-Remiremont. Depuis un an, les organisateurs s’y préparaient. Et il faut dire que l’Espoir Cycliste Stéphanois avait enclenché le grand braquet pour y aboutir. Ils l’ont fait et ce fut réussi une fois de plus !

Ce dimanche après-midi, les ovations fusaient de toute part : en direction de l’ECS, des comités des jeunes écoles de cyclisme, des encadrants, des commissaires de la Fédération Française de Cyclisme, des différents sponsors et acteurs de l’événement, des  bénévoles qui se sont relayés sans relâche tout au long de ces trois journées.

Mais une telle organisation tient aussi de la fragilité. Michel Demange, le maire de Saint-Etienne-lès-Remiremont l’a traduit : « nous avions tout envisagé, sauf la canicule. Si bien que  jeudi soir, alors que les équipes étaient déjà arrivées,  le Préfet demandait des explications sur les conditions d’accueil et la façon dont les choses se présentaient. Je lui ai tout précisé afin de le rassurer. »

Stessy Speissmann, conseiller régional a pour sa part souligné « le grand élan de solidarité sportive qui anime Saint-Etienne-lès-Remiremont, ville devenue durant trois jours la capitale des régions françaises ».

Toutes les équipes furent invitées à se présenter tour à tour sur le podium  dans l’ordre décroissant de leur classement. A commencer par le comité départemental des Vosges relayé à la 22ème place, mais une équipe avant tout combative.

Nous publions ici le classement des équipes dans un ordre croissant en donnant le nom de leur région respective :

1ère et gagnante du Grand Trophée : Rhône-Alpes ; 2ème, Franche Comté ; 3ème, Midi Pyrénées ; 4ème, Pays de Loire ; 5ème , Bretagne ; 6ème, Poitou-Charente (qui sera la région organisatrice du Trophée 2016 à Rochefort) ; 7ème, Picardie ; 8ème, Aquitaine ; 9ème , Ile-De-France (région ayant remporté le trophée en 2014) ; 10ème Lorraine (équipe comptant Baptiste Rouxel, fils de Laurent) ; 11ème, Centre ; 12ème, Normandie ; 13ème, Alsace ; 14ème, Nord Pas-De-Calais ; 15ème, Réunion ;  16ème, Guadeloupe ;  17ème, Auvergne ;  18ème, Provence ; 19ème, Languedoc-Roussillon ; 20ème, Champagne-Ardenne ; 21ème, Limousin.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *