Search
mercredi 7 décembre 2016
  • :
  • :

Saint-Etienne-lès-Remiremont – Les gens du voyage se sont installés pour une semaine Michel Demange, le maire, a passé la matinée de ce lundi avec les services préfectoraux.

image_pdfimage_print

2 8

Ecrit par D.J.

Photographies : Christian Schirm.

C’est parti pour une semaine pour le campement de gens du voyage qui se sont installés depuis ce dimanche 12 juillet 2015 en fin d’après-midi. 200 caravanes occupent illégalement 12 hectares de terrains privés appartenant à deux propriétaires.

Comme ils l’ont fait à Gérardmer, les gens du voyage ont prévu d’occuper pendant une semaine ces terrains privés. Et cela en toute illégalité alors que quelques kilomètres plus loin, à Saint-Nabord, une aire de grand passage a été créée spécialement pour les accueillir. Elle est actuellement inoccupée.

Michel Demange, le maire de la cité stéphanoise,  est remonté à bloc. Il a passé la matinée de ce lundi avec les services préfectoraux. “J’ai insisté sur le risque sanitaire pour les habitants de notre commune. Ils se sont installés en plein sur notre zone de captage d’eau”. Sur le plan juridique, “le parquet d’Epinal attend que les deux propriétaires déposent plainte ce que je ferai, pour ma part, ce lundi après-midi. Ensuite, une procédure judiciaire pourrait être lancée”.

Notre photographe a pu constater qu’ils se sont branchés sur la borne incendie présente au début du chemin qui mène au campement, depuis le rond-point de la zone commerciale de la Coliche. Après Vagney, Poussay, Gérardmer, le stade de La Forge et Rupt-sur-Moselle, les Hautes-Vosges sont devenues le terrain de prédilection des gens du voyage depuis le mois de juin 2015.

 




13 réactions sur “Saint-Etienne-lès-Remiremont – Les gens du voyage se sont installés pour une semaine

  1. Yenamare

    C’est scandaleux!!!! 2 aires pour les grands voyageurs de passage…ont été , A LA DEMANDE DE LA PREF…, créés, au frais du contribuable (230 000€), mais elles ne leur conviennent pas!!! On crois rêver !!!
    Et les services de la prefecture ne veulent pas intervenir ne voulant pas de remous!!!!!
    Essayez donc de mettre votre caravane dans un champ privé et vous verrez à quelle vitesse vous serez interpelez…
    Si dans le privé vous n’etes pas capable d’assumer vos responsabilités , vous êtes vite remerciés.
    Pourquoi ce n’est pas identique dans le public et qui plus est dans les représentants de l’etat ???

    répondre
    1. Retourne à l'école

      « Si dans le privé vous n’etes pas capable d’assumer vos responsabilités , vous êtes vite remerciés.
      Pourquoi ce n’est pas identique dans le public et qui plus est dans les représentants de l’etat ??? »

      C’est quoi le rapport ? Sérieusement, si le « public » devait gérer les mêmes problèmes et était confronté aux mêmes contraintes que le « privé »…. eh bien, il n’existerait pas de secteur public cher ami…

      L’installation de gens du voyage sur des aires illégales à quelques kilomètres d’autres spécialement prévues est inadmissible, et il doit y avoir des poursuites judiciaires, sans doutes, mais vous voudriez faire quoi sinon, chasser des familles avec enfants à coups de gaz lacrymo ?

      La solution dans ces circonstances est très difficile à trouver, et proposer de couper l’eau est tout simplement stupide… et présente un risque supérieur à celui de l’installation illégale elle-même.

      Ce sujet est propre à révéler le degré de moralité d’une population… soyez fier !

      répondre
  2. tintin

    il faudrait fermer l’arrivee d’eaudu poteau incendie car c’est le contribuable qui paye ensuite deverser du purin et pour finir un coup de bulldozer pour nettoyer et la il seront un moment sans revenir vu que les voitures et les caravanes appartiennent a l’etat car payees avec les allocations et toutes les aides que toutes personnes travaillant n’a pas droit

    répondre
  3. mamabo

    il y a une caserne de gendarmerie à Saint-Etienne, qu’elle escorte ces gens jusqu’au lieu créé pour eux. Et en attendant coupez les arrivées d’eau des bornes incendie, l’eau coûte chère et aucun habitant de la commune ne l’a gratuite !

    répondre
  4. Baba

    Sans compter le manque à gagner pour l’agriculteur !
    Des fois je me dis que je ne suis pas très malin à payer mes factures d’eau alors que j’ai une borne incendie en bas de chez moi…
    A j’oubliais, je suis français, moi je n’ai pas le droit

    répondre
    1. Retourne à l'école

      L’agriculteur est face à un manque à gagner parfaitement indemnisable puisqu’il n’y a qu’a faire fonctionner la responsabilité de l’Etat.
      Dans une telle situation, si l’Etat n’intervient pas, il doit payer c’est une règle simple, encore faut-il que l’agriculteur soit suffisamment diligent pour agir.

      Ah j’oubliais, je suis Français, ça prend une majuscule !

      répondre
  5. Tonton Reporter

    Avec mon camping car si je stationne illégalement c’est 135 € eux rien et SVP ils vivent de quoi ? Qui finance leurs belles voitures et leurs caravanes de luxe ? = le contribuable (200 x 135 € = 27000 € dans les caisses de l’état) ça c’est le job. Mr le Préfet vous êtes complice et plus apte à faire de la répression routière que faire respecter les lois.

    répondre
  6. Totof

    Rassurez-nous, les photos des caravanes au milieu des captages sont un mauvais montage photographique ?

    Les zones de captage sont sensibles car elles peuvent être source de contamination involontaires ou malveillante de nos populations.
    Outre le fait d’être souillée, cette zone n’est plus sous contrôle car la loi n’y est plus appliquée.
    Le préfet, par couardise, se retranchera derrière quelques textes ou procédures que ce soit il n’empêche qu’il se met en défaut en refusant d’engager les moyens nécessaires à la préservation immédiate d’un site sensible.

    Quelle est l’attitude du Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, face à l’invasion d’une zone Natura 2000 ?
    Peut-être une demande a-t-elle été déposée (avec notification des impacts) comme pour toute occupation du sol Natura 2000 ? (encore une fois du ressort de la préfecture)

    Mr le Maire de St-Etienne, merci pour votre prise de position claire, vos administrés vous encouragent à poursuivre vos efforts sans relâche.

    répondre
  7. roux-spéteur

    Le coup du purin, c’est un peu naze, sur le périmètre protégé d’une station de pompage. j’invite le rigolo de service à boire un verre d’eau du robinet chez un abonné stéphanois, après sa manoeuvre. Surtout qu’avec la sécheresse, cette station va sùrement être plus sollicitée.
    Personne n’en parle, mais il y a une autre station de l’autre côté de la Moselotte, derrière chez But (Remiremont ou Dommartin ?), il n’y a pas de limite de commune au niveau des nappes phréatiques !
    A propos de cette idée farfelue, que le même petit marrant s’y essaye lui-même, je n’ose en imaginer les réactions !

    répondre
  8. étonné

    Je croyais qu’il était interdit de marcher dans les prés après la St Georges , sous peine d’ amende , d’ autre part les forces de l’ordre sont occupées de faire la chasse aux cueilleurs de brimbelles si le pot déborde un peu , c’est plus facile et sans risque de même qu’à la période des champignons envers les habitants qui essaient de finir leur fin de mois avec leur maigre retraite, mais , chut , pas faire de remous , ce sont de futurs électeurs.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *