Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Saint-Nabord – Conseil municipal : le nombre des adjoints passe de 6 à 7 avec Philippe Georges et Christiane Charrière Et les indemnités mensuelles grimpent de 200 € pour… rembourser celles perçues à tort durant seize mois en l’absence d’arrêté officiel stipulant les délégations.

image_pdfimage_print

Article participatif de Denis Philippe.

Suite à la démission de Frédérique Fehrenbacher, adjointe aux finances, démission rendue définitive par le Préfêt des Vosges en date du 23 juin dernier, le conseil était invité, ce jeudi soir, à délibérer sur la désignation de deux nouveaux adjoints, portant ainsi leur nombre à sept. Et aussi sur leurs indemnités de fonction. Qui vont augmenter de 200 € par mois environ. Pour que les adjoints déjà en place depuis les élections de mars 2014 puissent rembourser 16 mois d’indemnités perçues à tort en absence d’arrêté officiel stipulant leur délégation respective. Dans les rangs du public, les chuchotements se faisaient entendre : «c’est un peu facile comme ça. Finalement ce sont encore les contribuables qui vont payer… »

Deux nouveaux adjoints, « mais pour quoi faire ? » a demandé d’emblée Daniel Vincent. Réponse du maire : « ils seront nommés à la place de leur fonction actuelle de conseillers délégués. Il s’agira de M. Philippe Georges et de Mme Christiane Charrière ».

Valéry Audinot questionne alors : « Pouvez-vous nous redire les fonctions de chacun ? » Au maire de préciser pour sa part qu’il reprend à son compte les finances, suite à la démission de Mme Fehrenbacher, puis de préciser : « Mme Charrière aura en charge la culture, le patrimoine, l’environnement et le cadre de vie. Quant à M. Philippe Georges, il lui reviendra la forêt et l’urbanisme ».

Daniel Vincent fait alors remarquer que la note de synthèse jointe à l’ordre du jour n’est pas correcte. « Effectivement, ça manque de clarté, comme d’habitude » surenchérit Annie Montésinos. « Ah, oui, vous précisez bien comme d’habitude » rétorque le maire, Daniel Sacquard.

17 voix se sont portées pour la désignation de deux adjoints, 9 contre.

L’affaire transmise au tribunal administratif par Mme Fehrenbacher, ex-adjointe aux finances, suivra son cours. L’intéressée compte même la porter au Conseil d’Etat, « car c’est une vraie carence administrative » a-t-elle précisé. Le maire, Daniel Sacquard, a reconnu qu’il n’y avait pas eu d’arrêté officiel concernant les délégations aux adjoints. « Dans cette affaire, je ne veux incriminer personne » a t-il déclaré, tout en précisant qu’un compromis a été trouvé avec la trésorière principale pour le remboursement des indemnités perçues. Compromis d’une durée de 36 mois.

En réalité, c’est grâce aux nouvelles indemnités que toucheront les adjoints à compter du 1er août que les sommes perçues à tort seront remboursées. Une indemnité mensuelle fixée à 893,34 € au lieu de 684,26 €. Les 200 € supplémentaires serviront donc à rembourser. « Un peu facile, c’est encore le contribuable qui va payer au final » a-t-on pu entendre en fond de salle parmi les rangs du public.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *