Search
jeudi 8 décembre 2016
  • :
  • :

La Bresse – Parking du pont de Blanchemer : retrait du référé-suspension Avant l'audience devant le Tribunal administratif de Nancy qui était fixée au 25 août 2015.

image_pdfimage_print

site_projet_parking

Communiqué de l’association SOS Massif des Vosges

La Bresse le 20 août 2015

L’association SOS Massif des Vosges a décidé de retirer le référé-suspension qu’elle avait déposé devant le Tribunal administratif de Nancy, contre l’arrêté du Préfet des Vosges, autorisant le parking du pont de Blanchemer pour le compte de la société Remy-Loisirs, avant l’audience devant le Tribunal administratif de Nancy qui était fixée au 25 août 2015.

En effet, un élément nouveau est intervenu depuis le dépôt de ce recours. La société Remy-Loisirs qui projetait initialement de réaliser les travaux de défrichement, puis de terrassement sur le site à partir d’août 2015, a reporté de 11 mois le début de ceux-ci, soit à compter de juillet 2016.

Dans ces conditions, le caractère d’urgence du référé-suspension ne pouvait plus être retenu. Nous avons donc décidé de retirer celui-ci.

Cette nouvelle donne amène de notre part les observations suivantes :

1 – Cette décision laisse aux défenseurs de l’environnement et aux opposants de ce projet inutile, un délai supplémentaire pour faire valoir leurs arguments et démontrer l’absurdité de celui-ci.

2 – La question du stationnement des voitures continuera de se poser dans les mêmes termes pendant la saison hivernale à venir. Les autorités continueront-elles d’autoriser, en violation des lois et règlements, le parking du pont de Bramont au sujet duquel le Préfet de Région écrit qu’il s’agit :

« …… d’un parking implanté aujourd’hui à proximité immédiate d’un captage d’eau potable exposé à des risques jugés inacceptables » et dont l’agence Régionale de Santé (ARS) a clairement indiqué qu’elle ne donnerait plus son accord pour ce parking au-delà de la saison 2014-2015.

La municipalité prendra -t-elle une fois encore des arrêtés autorisant ce parking, avec le risque d’une pollution de la source des Planches qui alimente 80 % des foyers bressauds, en violation des règlements et contre les avis et décisions des autorités sanitaires ? Il serait aujourd’hui encore plus inadmissible de faire courir des « risques jugés inacceptables » à ce captage d’eau potable, après la période de sécheresse que nous venons de traverser et qui a mis à mal la ressource en eau, allant jusqu’à mettre en difficulté plusieurs communes des environs.

Notre association restera vigilante sur ces deux dossiers (parking du pont de Blanchemer et parking du pont de Bramont) et appelle à continuer à signer la pétition contre le projet de Blanchemer ( + de 1500 signatures à cette date) qui est toujours en ligne sur notre site web : http://www.sos-massifdesvosges.fr/.

Dominique Humbert.

Président.

 




12 réactions sur “La Bresse – Parking du pont de Blanchemer : retrait du référé-suspension

  1. Tonton Reporter

    Combien de personnes adhèrent officiellement à cette association bidon montée de toute pièce par un Bressaud d’origine qui à passé une grande partie de sa vie en ville ? Sans le ski La Bresse serait une ville morte comme Cornimont sa voisine.

    répondre
  2. étonné

    Skieur moi même , je rejoins Tonton dans une partie de son raisonnement , l’ écologie aux gens du coin , d’ autre part , pourquoi ne pas faire le parcking en silos au pied des pistes , semi enterré,pratiquement invisible , ce qui supprimerait les navettes de bus , donc l’ écologie en ressortirait gagnante.un peu de bon sens,

    répondre
  3. Claudel

    Protéger le massif vosgien : tout le monde est d’accord , naturellement ! Interdire tout développement industriel et touristique c’est différent! créer des polémiques envers et contre tout c’est abhérant et ne sera jamais considéré comme un comportement citoyen !

    répondre
  4. Claudel

    Protéger le massif vosgien : tout le monde est d’accord ! interdire tout développement industriel et touristique , c’est différent ! créer des polémiques envers et contre tout c’est abhérant , et ne sera jamais considéré comme un comportement citoyen !

    répondre
    1. dominique

      C’est tout de même effrayant de lire cette prose qui affirme n’importe quoi sans aucun fondements. Mais c’est tellement plus facile de faire dire ce qu’on a envie à ceux que l’on veut critiquer et les accabler de tous les maux.
      Ridicule et sans intérêts!

      répondre
        1. dominique

          C’est pourtant clair. Ecrire : » interdire tout développement industriel et touristique , c’est différent ! créer des polémiques envers et contre tout c’est abhérant , et ne sera jamais considéré comme un comportement citoyen ! » ne repose sur rien, sinon sur l’imagination maladive et la détestation irrépressible de certains personnages dont sans doute le dénommé Claudel pour les défenseurs de l’environnement. A qui on prête à toute occasion et sans rapport avec ce qui est dit les pensées extrémistes les plus noires. On va même les accuser de vouloir retourner dans les grottes avec une bougie et deux silex. Oui tout cela est navrant, d’une médiocrité sans nom et ne mérite pas qu’on s’y attarde.

          répondre
      1. Claudel

        Question à Dominique : à qui s’adresse votre commentaire ? Feriez vous partie des personnes qui se cache derrière un anonymat ou … un pseudo ? ?

        répondre
        1. étonné

          Pour Dominique ; je n’ai toujours rien compris , à qui s’ adresse vos dires , c’est vrai que je ne suis pas Bressaud , mais je peut comprendre assez facilement les coutumes tribales,

          répondre
  5. arbal

    Monsieur Humbert, lorsque votre pétition aura recueillie une majorité de votes bressauds vous pourrez continuer votre combat au demeurant stérile. Quant aux véritables enjeux écologiques de notre planète ils ne sont pas là où vivent des populations respectueuses d’une vie sociale équilibrées et sportive.
    Regagner vite votre passé citadin pour agir là où sont les vrais problèmes.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *