Search
dimanche 4 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Rencontres africaines à l’Espace Le Volontaire avec les « Femmes du Fleuve »

image_pdfimage_print

06 jeu de awalé

Article participatif de Denis Philippe.

Photographies : Jean-Claude Olczyk.

L’association culturelle « les Femmes du Fleuve » qui en est à sa troisième année d’existence est à l’initiative des rencontres africaines qui animent depuis ce vendredi midi et pour tout le week-end l’Espace Le Volontaire. Rendez-vous de la culture sénégalaise et mauritanienne, partage des traditions et de repas typiques, jeux, coiffure et beauté, démonstrations de danse, mais encore connaissance des actions menées, le public est invité à la découverte jusqu’à dimanche soir.

L’accueil est souriant et chaleureux. Pour trois jours, l’Espace Le Volontaire se met dans l’ambiance sénégalaise et mauritanienne. L’association « Femmes du Fleuve » basée au Rhumont et qui regroupe plusieurs dizaines de personnes met un point d’honneur à organiser les secondes rencontres du genre. Avec une grande convivialité qui ne peut que séduire chaque visiteur en entrée libre.

Hawa Diop, la présidente de l’association, entourée de sa famille et de ces femmes oeuvrant pour différentes actions au profit de leur pays d’origine, parlent avec bonheur de ce qu’elles entreprennent pour permettre le mieux-être là-bas. Un territoire qui est le leur. Avec ses besoins incontournables. Comme par exemple l’aménagement d’un point d’eau ou le soutien aux enfants de plusieurs villages en leur fournissant certains matériels. Autant d’actions bénévoles et humanitaires pour la vallée du fleuve Sénégal.

Ce week-end de rencontres africaines porte haut son appellation, car c’est aussi un trait d’union entre plusieurs associations du secteur. Il n’est donc pas étonnant d’y trouver un stand tenu par l’association « Awalé » ou encore « Oxygène » qui oeuvrent toutes deux pour des actions au Burkina Faso.

« Les Femmes du Fleuve » demeurent bien évidemment au centre de l’organisation de ces secondes rencontres africaines. Portant leurs inséparables boubous, elles affichent un sourire convaincant. Les visiteurs ne peuvent qu’être séduits. Dianaba, Diarry et Coumba sont quant à elles trois demoiselles au top. A la base danseuses et percussionnistes, elles tiennent un stand de beauté et de coiffure. Leurs nombreuses amies ne sont pas en reste pour y venir faire un tour, ne serait-ce que pour se faire poser un joli turban.

Un environnement fort sympathique ces rencontres africaines. La halte s’impose à l’Espace Le Volontaire. D’autant qu’il est également possible d’y déguster quelques spécialités sénégalaises et mauritaniennes, parmi lesquels les fameux beignets de poissons appelés « les pastels » ou encore « la Tieboudiene » composée de riz et poissons avec sauce aux légumes.

Samedi midi et soir, c’est un couscous qui sera servi aux visiteurs qui le désirent. Et dimanche, place au Tiou-boulettes (de viande) avec riz et sauce aux oignons.

Conviviales, certes, mais également appétissantes ces rencontres africaines avec les « Femmes du Fleuve ».

A l’Espace Le Volontaire, vendredi 14 jusqu’à 23 h ainsi que samedi 15 et dimanche 16 août de 12 h à 23 h en accès libre. A noter également, samedi 15 à 20 h 30, concert avec Ben Ball Bass, auteur-compositeur-interprète mauritanien (entrée libre).




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *