Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Un jeu de piste intra-muros bien suivi et riche d’enseignements

image_pdfimage_print

03 rébus résolu suite église

Article participatif de Denis Philippe.

Photographies : Jean-Claude Olczyk.

L’Office de Tourisme du Pays de Remiremont proposait ce vendredi après-midi son second jeu de piste et visite guidée aux enfants de 7 à 14 ans, accompagnés d’un de leurs parents. Un enrichissant enseignement de l’histoire de la ville et des découvertes insoupçonnées au programme. Avec quelques anecdotes qui ont fait aussi le charme de ce parcours de deux heures. Avec pour guide Régine Thiriet. Efficacité et savoir demeuraient au rendez-vous.

Ils étaient une dizaine d’enfants bien enthousiasmés par ce qui les attendait. Le second jeu de piste de la saison estivale, proposé par l’Office de Tourisme a séduit petits et grands, il faut l’écrire. Accompagnés d’un de leurs parents, une dizaine d’enfants du secteur proche comme Titouan, venu avec sa maman depuis Saint-Etienne-Les-Remiremont, ou encore Gurvan et Ruben du Thillot, sans oublier quelques vacanciers dont Noélie et son papa, originaires de Metz, ont pris plaisir à participer à cette visite guidée « familles ».

Une visite agrémentée d’énigmes et autres devinettes toutes rapidement mises à jour face à la perspicacité des enfants présents. Le rendez-vous fixé sur le parvis de l’Abbatiale a permis d’évoquer en premier lieu l’épopée des dames chanoinesses de Remiremont. Des nobles dames qui font partie du glorieux passé de la ville et qui disposaient de certains droits, « mais pas celui d’avoir des copains ou de recevoir des câlins » précisa la guide. Les enfants se sont naturellement amusés de l’anecdote. C’était aussi le but du jeu.

uis ce fut la visite de l’Abbatiale avec l’évocation du tremblement de terre de 1682. Chacun admira alors Notre-Dame du Trésor que l’on emmenait ensuite en procession afin de protéger la ville, « c’est un peu Notre-Dame magique de Remiremont » a traduit la guide. La visite se poursuivait à la crypte de l’église, avec en premier lieu les différentes fresques qui y sont représentées, dont celle de Saint-Martin coupant son manteau en deux par preuve de charité.

Un peu plus loin, la mosaïque et le cercueil de la Bienheureuse Alix Le Clerc (1576-1622), née à Remiremont et fondatrice avec Saint-Pierre Fourrier de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame, chanoinesses de Saint-Augustin. Autre salle, autres richesses avec un remarquable ostensoir ou encore les anciennes couronnes couvertes de pierres et de diamants précieux.

Explications face à la statue de Saint-Christophe ou encore autour de la boîte de Saint-Romaric renfermant trois fémurs, la visite de la crypte fut pour tous un moment exceptionnel.

Le parcours se poursuivait en extérieur par la place de Mesdames avec arrêt autour du dôme en verre couvrant l’une des anciennes glaciaires qui servait à conserver la nourriture destinée aux chanoinesses, puis le Palais Abbatial avec visite de trois salles, dont celle qui faisait usage de bureau à l’Abbesse. Cette dernière disposait entre autres d’un droit de regard sur la Justice.

Suite du cheminement par la rue de la Franche-Pierre, puis les Arcades afin d’arriver au pied de la Fontaine des Dauphins, marquant la fin du parcours de cette visite intra-muros.

Régine, la guide de l’Office de Tourisme, remettait alors un diplôme à chaque enfant afin de les remercier de leur participation et surtout de leur perspicacité à résoudre les différentes énigmes.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *