Search
mercredi 7 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Un stage d’été magistralement clôturé par un concert exceptionnel Durant deux heures trente, l'école de musique a fait sensation face à une salle bien remplie.

image_pdfimage_print

16 direction P-M Budelot

Article participatif de Denis Philippe.

Photographies : Jean-Claude Olczyk.

L’école municipale de musique n’a pas lésiné tout au long de cette semaine en organisant un stage d’été auquel 48 stagiaires ont participé. Ainsi que nous l’avons écrit, ce stage fut rehaussé durant trois jours de la présence d’un trompettiste de renom, Jean Gobinet. La semaine de stage, très dense et très active, s’est clôturée par une prestation qualifiée d’exceptionnelle ce vendredi soir au centre culturel Gilbert Zaug. Durant deux heures trente, l’école de musique y a fait sensation face à une salle bien remplie. Le final fut majestueux et inédit, s’agissant d’une œuvre créée avec l’invité du stage. Une exclusivité mondiale qui sera probablement sollicitée un peu partout.

L’école de musique a véritablement fait sensation ce vendredi soir en présentant son concert de fin de stage d’été. Une semaine au cours de laquelle près de 50 stagiaires ont beaucoup travaillé. Pierre-Marie Budelot, le directeur de l’école, peut être fier de ses troupes. Et les professeurs aussi. Un travail collégial a ainsi été réalisé. Avec en point d’orgue, une œuvre gigantesque !

Ce vendredi soir, il fallait être présent en salle pour voir et surtout entendre et apprécier un programme varié et dynamique. Tout a commencé gentiment par le chant, la chorale étant mise à l’honneur avec trois interprétations chaleureusement applaudies.

La soirée ne faisait que commencer. Suite avec un conte musical imaginé et créé par les plus jeunes. Les décors en prime. Intitulé « Une rencontre inopinée », ce conte musical fut brillamment présenté et interprété. Place ensuite aux percussions et un morceau… naturellement percutant : « A Cap Gun Western ».

Autre groupe à venir sur scène, l’ensemble bois avec « la valse de la suite jazz n° 2 » (une preuve que l a musique est un savant mélange) et une interprétation du « Cha Cha Cubana » notamment. C’était ensuite au tour des trombones-tubas d’enchaîner avec « l’Encantada » de Nadau et un super morceau musical « Vino griego ».

Puis, ce fut au tour de l’atelier d’improvisation de s’installer pour une interprétation grandiose et largement applaudie, s’agissant de « Viva La Vida » de Coldplay. Du grandiose encore avec le Brass Band qui, après avoir repris la suite en trois mouvements de « An Irish folk song », a su créer une grande dynamique en interprétant « The sycamore rag » de Scott Joplin.

Place ensuite à l’orchestre qui a particulièrement régalé le public en interprétant le célèbre « Symphonic Marches » de John Williams. Excellent !

L’on dit parfois qu’il faut savoir garder le meilleur pour la fin. Après avoir adressé ses remerciements d’usage, Pierre-Marie Budelot présenta à toute la salle le célèbre trompettiste Jean Gobinet, venu en toute simplicité animer durant trois jours ce stage d’été de l’école de musique. Des journées qui feront date assurément, puisque avec la collaboration de l’artiste, stagiaires et professeurs ont créé une œuvre exceptionnelle et grandiose en qualité d’interprétation.

Une œuvre qui a véritablement conquis le public. Il ne pouvait d’ailleurs en être autrement, puisqu’il s’agissait d’une première en exclusivité mondiale. Un « bis » fut sollicité et rejoué d’une manière aussi magistrale. L’oeuvre en question a été baptisée « vents d’ailleurs et vents d’ici ». De par sa prestation en ce soir du 28 août, l’école de musique a su démontrer qu’elle avait réellement le «vent en poupe » en offrant une soirée à un tel niveau. C’était fabuleux !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *