Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Vosges – Pompiers de France : premier pèlerinage à Lourdes Ce département est à l’origine de cette manifestation ecclésiale.

image_pdfimage_print

Article participatif de Francis Galmiche.

Le pèlerinage des Sapeurs-Pompiers s’est ouvert à Lourdes dimanche 23 août 2015. Nous sommes une centaine de participants. Les Vosges sont représentées puisque ce département est à l’origine de cette manifestation ecclésiale. Les Vosgiens (48) sont en compagnie de pompiers du Val d’Oise avec entre autres le Colonel Grenier, le Gers, les Hautes Pyrénées, la Vallée du Rhône, la Normandie, les Yvelines, la Seine et Marne, le Nord, La Bretagne, les aéroports de Paris, Air France, le Jura, l’Alsace, la BSPP, etc…

Dimanche 23 août ouverture du pèlerinage par une Grand-Messe solennelle avec 18 à 20 000 autres pèlerins dans la basilique souterraine Saint Pie X. Grand moment de plongée dans la vie de l’Eglise universelle. Le groupe en uniforme a été repéré de tous. Le Cardinal COPOPALMERIO, l’officiant est venu s’incliner devant les drapeaux des Sapeurs-Pompiers. Ces drapeaux sont de gauche à droite : Union départementale des Sapeurs-Pompiers des Vosges (UDSP88), fanion de l’aumônerie catholique de la B.S.P.P. et le troisième celui du Bureau Enquêtes Incendies (BEI). L’après-midi permit à certains de visiter les grottes de Bétharram et pour d’autres les sanctuaires. Le soir une célébration pénitentielle présidée par l’évêque des Vosges, Jean Paul Mathieu, a clôturé la journée.

Le second jour permit aux pèlerins dans un premier temps de se retrouver en intimité dans une petite chapelle pour ouvrir la journée en louange sous la présidence de Monseigneur Mathieu accompagné des Scouts Pompiers Sainte Barbe et leur aumônier, moine de la congrégation Saint Jean : frère Marie Angel (auteur du livre « Du Feu de Dieu » (Presse de la Renaissance). Après ce temps spirituel une visite des coulisses du sanctuaire guidée par le Directeur de la Sécurité-Prévention, ancien de la BSPP : Jean Michel VEYSSEYRE. Le Vice-président de l’UDSP 65 accompagné d’un officier représentant l’Union Régionale du Sud-Ouest, a eu la gentillesse de nous inviter à une sympathique réception. L’après-midi trois moments forts : la procession du Saint Sacrement où la croix, la bannière de la Vierge Marie et le Dais du Saint Sacrement étaient portés par les Sapeurs-Pompiers, et les Scouts Pompiers. Autre temps fort la procession aux flambeaux du soir avec près de 10 000 personnes. Honneur pour les Sapeurs qui portaient la statue de la Vierge. Après cette procession une messe en nocturne à la Grotte (23h) concélébrée par l’évêque, 2 aumôniers assistés de 2 diacres pompiers, dont un : Pascal RICHER fera l’homélie, et 2 séminaristes. Pour clôturer ce jour un temps d’adoration du Saint Sacrement suit la messe jusqu’à minuit.

Mardi 25, l’ambiance entre les membres du pèlerinage est détendue, la communion s’intensifie, une vraie communauté se forme. La messe du matin aux intentions des Sapeurs-Pompiers est imprégnée de tout le vécu de la vie et de ces deux jours. Sainte Barbe portée par une épouse de sapeur est placée sur l’autel. Le commandant du BEI apporte un casque calciné et déformé par le feu. Monseigneur Mathieu le reçoit, le dépose sur l’autel. Office plein de gravité rehaussé par une homélie du Frère Marie Angel. Lors de la prière Eucharistique les pompiers décédés depuis août 2014 sont cités en incluant nos frères d’armes chinois morts au feu lors de l’explosion de Tianjin. L’après-midi un passage à la Grotte de Massabielle permet d’introduire un temps de méditation sur le chemin de Croix. Le Recteur du Sanctuaire s’offre à nous pour une conférence sur la vie de Bernadette Soubirous, sa famille et la première apparition.

Lors des célébrations communautaires, pour relever nos prières, nous étions accompagnés de Vincent, professeur d’orgue à l’école de musique de Remiremont et excellent chanteur ainsi que d’Hélène, Mezzo-Soprano également vosgienne. 3 autres de nos membres ont intégré la chorale du Sanctuaire. La grande majorité d’entre nous étions en pension durant ces quatre jours dans un complexe hôtelier d’excellente qualité. Ce regroupement en un seul site a facilité la cohésion du groupe. Avant notre départ un dernier office nous envoyait en mission dans la joie pour l’annonce de l’Evangile de l’amour. Le Père Philippe dans son homélie a rappelé que le visage du Christ est sur celui des victimes mais aussi sur celui de nos collègues, nos frères. Il fut demandé, par tous, de renouveler ce cheminement.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *