Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Epinal – Le maire appelle à protester contre le transfert de la Chambre régionale des Comptes Lundi 7 septembre 2015 à 13 heures 00 sur la place Jeanne-d'Arc

image_pdfimage_print
1401823_408702029256014_212340036_o
Michel Heinrich donne rendez-vous à la population le lundi 7 septembre 2015 à 13 heures 00 sur la place Jeanne-d’Arc pour protester contre le transfert, d’Epinal à Metz, de la Chambre régionale des Comptes de la nouvelle région.

Michel Heinrich lance cet appel sur sa page Facebook. Il y écrit : 

« Les élus Lorrains, toutes sensibilités politiques confondues,
se sont prononcés pour le maintien de la Chambre régionale des Comptes de la nouvelle région à Epinal.

Elle pouvait accueillir à moindre coût les magistrats Alsaciens.

Le souhait des élus Lorrains n’a pas été respecté par le Gouvernement.

Pourquoi tant de mépris à l’égard des Elus ?

Pourquoi tant de mépris à l’égard de notre Ville ?

Pourquoi tant de mépris à l’égard de notre Département ?

En période de restrictions budgétaires, le déménagement des Chambres régionales des comptes à Metz (indemnités des personnels, aménagement et installation des nouveaux locaux, aucune affectation des locaux spinaliens) représente un gaspillage de plusieurs millions d’euros pour une Institution chargée de contrôler le bon usage des fonds publics !

C’est pourquoi :
Les Parlementaires vosgiens
Le maire et le Conseil municipal d’Epinal
Le Président et le conseil communautaire d’Epinal

vous donnent rendez-vous pour protester contre cette décision

Lundi 7 septembre 2015 à 13h – Place Jeanne d’Arc

venez nombreux ! ».




Une réaction sur “Epinal – Le maire appelle à protester contre le transfert de la Chambre régionale des Comptes

  1. hello

    Invitez donc des gens du voyage, ce sera plus efficace…
    En ce qui concerne le gaspillage de fonds publics, vous me semblez bien au fait, le centre des affaires de la gare, une salle de concert inutile non loin, une ancienne chambre des métiers bien vide, ne sont que des exemples parmi tant d’autres.
    Ce ne sont pas les emplois des institutions de l’état qui sauveront les Vosges, mais une réelle volonté des élus, de l’audace et de l’imagination.
    A bientôt

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *