Search
mercredi 7 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – François Vannson a présenté le « Plan Vosges Ambitions 2021 » ce mardi 1er septembre D'abord aux élus puis aux forces vives du canton de Remiremont.

image_pdfimage_print

IMG_0835

Edité par D.J.

Photographies : mairie de Remiremont.

François Vannson, Président du Conseil Départemental des Vosges, a présenté le « Plan Vosges Ambitions 2021 » ce mardi 1er septembre au centre culturel de Remiremont. D’abord aux élus puis aux forces vives du canton de Remiremont : les représentants associatifs, chefs d’entreprises, commerçants, acteurs du tourisme. « L’objectif du département est de maintenir le tissu économique et social existant mais aussi d’attirer de nouvelles activités et de nouveaux habitants » a souligné le patron du Département. 

Cette présentation donnait le coup d’envoi des 14 réunions prévues sur l’ensemble du Département des Vosges. Celles-ci s’étaleront jusqu’au 12 novembre 2015 à une cadence de 3 à 6 réunions par mois.

Ce plan Vosges sera appliqué au 1er janvier 2016 et sera le socle de tous les futurs budgets de la collectivité. Il a été adopté à l’unanimité courant juin. Il répond à trois priorités : l’attractivité du territoire, la qualité de vie des vosgiens et le respect des équilibres territoriaux.

Ce plan se traduira par des actions concrètes dans l’ensemble des domaines d’intervention du Département que ce soit en matière sociale, de jeunesse, de tourisme, d’agriculture, de culture et de sports, d’environnement, de personnes âgées, d’aménagement numérique, de sécurité…




2 réactions sur “Remiremont – François Vannson a présenté le « Plan Vosges Ambitions 2021 » ce mardi 1er septembre

  1. hello

    Cela n’est autre que de l’argent dépensé inutilement, qui occupe un peu de monde et laisse croire que les autres travaillent.
    Il n’y a pas de secret, il faut créer de l’emploi, et tout le reste en découlera. Et non l’inverse, comme au Val d’Ajol, commune en forte décroissance démographique, qui va dépenser près de 2 millions d’euros. En effet, dans la réfection d’un ancien collège, pour quelques heures de musique et théâtre par semaine, alors que les salles ne manquent pas. Avec la réforme des territoires qui arrive, ce bâtiment n’a aucun avenir. La Mairie la nomme « maison des arts »… moi je dirai plutôt « maison des arrhes ». Dans ce village, où il n’y a aucune distraction pour les touristes, à part se promener dans la forêt, dont les chemins ne sont même pas entretenus, pensez-vous que cette maison va motiver des familles à venir s’installer? Non bien sûr, car en plus il n’y a pas de lycée, un taux d’imposition d’une ville, et bien d’autres inconvénients, dont les Ajolais n’ont pas conscience, la majorité n’ayant jamais habité ailleurs.
    Un reportage suivra prochainement.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *