Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Le maire fait le point sur la dernière rentrée scolaire Les effectifs en élémentaire et maternelle traduisent une progression de l’ordre de 4%, le nombre d’élèves passant de 793 à 824.

image_pdfimage_print

4

Article participatif de Denis Philippe.

Le maire Bernard Godfroy s’était entouré des principales forces vives de la ville (services administratifs et techniques, adjoints, centre social) afin de faire le point sur la récente rentrée scolaire dans les écoles élémentaires et maternelles. Ceci bien naturellement en présence des directrices et directeurs des différents établissements scolaires et de l’Inspecteur de l’Education Nationale. Le schéma de cette réunion s’est appuyé sur un rapport comptabilisant pas moins de 47 pages. Séance studieuse et appliquée rehaussée d’une note de convivialité.

La situation au 1er septembre 2015, date de la dernière rentrée scolaire peut être qualifiée de bonne. Ainsi que nous l’avions souligné lors de la visite officielle, les effectifs en élémentaire et maternelle traduisent une progression de l’ordre de 4%, le nombre d’élèves passant de 793 à 824. Et ce malgré les mesures décidées par l’Inspection Académique des Vosges, consistant pour l’année 2015/2016 à supprimer un poste d’enseignant, donc une classe à l’école de La Maix, tout en créant un poste d’enseignant à l’école de Révillon.

Un poste, précisons-le, réparti comme suit : un demi-poste afin d’encadrer les élèves allophones, avec un enseignant qui est amené à intervenir sur les autres écoles de la ville et un demi-poste dans le cadre du dispositif « Plus de maîtres que de classes ». Il est à noter en contrepartie que l’Inspection Académique a décidé de fermer la classe unique élémentaire de Vecoux, ce qui entraîne l’intégration des élèves concernés à l’école de Révillon.

Après avoir rappelé la politique de la Ville en matière de dérogations au secteur scolaire, fut abordé le chapitre des nouvelles activités scolaires (NAP). Sur le terrain, ces activités sont gérées par la Ville, par le Centre Social et son équipe de coordonnateurs qualifiés, soit 4 personnes. Pour cette nouvelle année de fonctionnement, les activités sont encadrées par une équipe de 54 personnes diplômées dans l’animation et / ou l’enseignement. Soit 11 ASEM, 13 associations partenaires, 29 animateurs et 1 enseignant de la musique municipale. Comme l’an passé, les enfants s’inscrivent pour chaque période d’environ 7 semaines, sur un module de deux activités complémentaires adaptées à leur âge. Le taux d’inscription est proche de 100% dans les quatre groupes scolaires, soit plus de 550 élèves concernés. Ce qui traduit un coût de 52.221 € payé par la Ville, déduction faite des participations de l’Etat et de la CAF.

Mise en valeur de l’expression artistique et culturelle

Fut ensuite examinée la longue (voir impressionnante) liste des travaux réalisés dans les écoles, à la fois par les entreprises et les services techniques de la Ville, puis le chapitre des équipements en matériels et mobiliers scolaires et le coût afférent à la maintenance de certains d’entre eux. Autre chapitre évoqué, celui des fournitures scolaires chiffré à 29.437 € pour cette rentrée 2015.

Concernant l’organisation de classes de découverte, la Ville participe chaque année à la tenue d’une classe de découverte dont la gestion et la responsabilité financière sont confiées à la coopérative scolaire de l’établissement concerné. Le maire a rappelé que depuis l’an passé, il est indispensable que tout élève puisse aller en classe de découverte durant sa scolarité entre le CP et le CM 2.

Les transports divers (piscines, sorties de ski de fond) demeuraient ensuite évoqués, de même que le programme d’éducation culturelle et artistique. Il a été par ailleurs souligné que le service des archives municipales, riche en histoire notamment, demeure désormais un outil pédagogique précieux pour les écoles.

Concernant l’école privée Saint-Romaric, le montant de la subvention versée au titre de 2015 correspond à un forfait par élève romarimontain. Forfait fixé à 621,34 €. Sont concernés 85 enfants, soit une subvention de 52.813,90 €.

Pour cette rentrée, ce sont 7 nouveaux tableaux numériques qui équipent des classes à Jules Ferry (3), Révillon (2), La Maix (1) et Le Rhumont (1). S’ajoutent quelques dotations en matériels informatique et téléphonique, soit un chapitre global de 43.999,06 €.

Furent ensuite évoquées les mesures en faveur des enfants présentant un handicap. Des mesures prises en compte notamment lors de la réhabilitation de l’école de La Maix et de la reconstruction à Révillon, ou encore les classes d’intégration scolaire à Jules Ferry et à Saint-Romaric. Roger Durupt, adjoint aux travaux, a précisé par ailleurs que les écoles rentraient dans le processus d’accessibilité concernant les 32 établissements publics recensés sur la ville (programme étudié sur 6 années).

La sécurité aux abords des écoles, les services d’accueil mis à disposition et le bilan de fonctionnement du restaurant scolaire demeuraient les derniers points évoqués lors de cette enrichissante rencontre. Et c’est justement au restaurant scolaire que fut ensuite partagé un repas en toute convivialité.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *