Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Remiremont – Vernissage de l’exposition « Regards berbères » à la Médiathèque intercommunale Cette expo photos montre la vie des populations du Haut-Atlas et sera visible jusqu’au 2 octobre 2015.

image_pdfimage_print

00 exposition (3)

Article participatif de Denis Philippe.

Photographies : Jean-Claude Olczyk.

C’est un public particulièrement intéressé qui a participé vendredi soir au vernissage de l’exposition mise en place à la Médiathèque de la Porte des Hautes Vosges, place Jules Méline. Cette expo photos montre la vie des populations du Haut-Atlas et sera visible jusqu’au 2 octobre 2015. Le vernissage a eu lieu avec, en première partie, la diffusion d’un court métrage, suivie d’une dégustation de thés et de pâtisseries typiques de cette région reculée qui héberge les sommets les plus élevés d’Afrique du Nord.

Cette exposition est à l’initiative de l’association « Amitiés Berbères » dont le siège est à Lure en Haute-Saône. Représentantes de cette association, la vice-présidente Leila El Hassani et la trésorière Christiane Couturier sont venues ainsi à la rencontre des romarimontains et habitants du secteur, afin de présenter cette exposition qui mérité d’être qualifiée de remarquable.

En présence de Cécile Pellegrin, directrice de la médiathèque, de différents personnels et de Brigitte Charles, adjointe au maire représentant Bernard Godfroy, le vernissage de l’exposition a débuté par un magnifique court-métrage d’une vingtaine de minutes, montrant la réalité de la vie dans ces contrées reculées du Haut-Atlas, non encore alimentées en électricité. Une région où l’association franc-comtoise, présidée par François Virot, effectue régulièrement diverses missions. Elle a notamment participé à l’amélioration du réseau d’adduction d’eau et a surtout contribué à la création d’une école.

Le 23 septembre prochain, l’association repartira dans le cadre d’un projet de santé, notamment celui de former des femmes au métier d’aide sage-femme . De toute beauté, le court métrage présenté vendredi soir, a permis à un large auditoire présent, de mieux connaître la palette des sites façonnant le Haut-Atlas. Et aussi de mieux en appréhender l’ancestrale culture berbère. Une culture notamment perpétrée par les langues berbères : celle des Imazighen, semi-nomades vivant dans le centre du Haut-Atlas parlant précisément le « Tamazight » et celle des Chleus, occupant davantage l’ouest du Haut-Atlas et parlant le « Tachelit ».

Ce fut aussi une agréable manière de faire plus ample connaissance avec l’architecture et les paysages (souvent magnifiques) de cette région du sud marocain. Le Haut-Atlas, ce n’est pas seulement la pratique des treks, randonnées et autres exercices, car il y existe une véritable culture millénaire. Plusieurs hauts cols permettent de franchir cette barrière montagneuse en empruntant des voies sinueuses à flanc de montagnes dont les vues sont « à couper le souffle ».

Le Haut-Atlas, une contrée qui, malgré certaines conditions de vie, respire la générosité et un certain art de vivre son quotidien. Et sur chaque visage, le sourire paraît toujours de circonstance. Ce qui traduit en quelque sorte le charme, l’expression et la beauté de l’exposition présente à la médiathèque jusqu’au 2 octobre 2015. Visite en entrée libre.

A noter que cette exposition « Regards berbères » rejoint le programme des Journées du Patrimoine (19 et 20 septembre) dont l’édition 2015 sera dédiée au patrimoine du XXIème siècle et plus particulièrement à la photo. L’occasion de circuler entre la médiathèque, les deux musées de la ville et les archives municipales.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *