Search
mardi 6 décembre 2016
  • :
  • :

Saint-Nabord – Le record en prime pour Clément Posecak à l’Infernal Trail ce samedi soir A 28 ans, le Seine-et-Marnais basé en Alsace s'impose en moins de 21 heures 30 malgré un genou récalcitrant.

image_pdfimage_print

3

Ecrit par David Jeangeorges.

Photographies : Christian Schirm.

Clément Posecak s’était adjugé le Trail de la vallée des Lacs en terminant main dans la main avec Stéphane Brogniart le 21 juin 2015 à Gérardmer. Il a récidivé ce samedi soir lors de l’Infernal Trail de Saint-Nabord long de 160 kilomètres pour 7.300 mètres de dénivelé positif. Ce Seine-et-Marnais de 28 ans, installé en Alsace, en a profité pour battre le record de… Stéphane Brogniart.

Il est allé au bout des 160 kilomètres en moins de 21 heures 30. Du haut de son mètre 60, Clément Posecak est un géant de la course à pied. Il y est pourtant venu sur le tard, depuis 2012, après avoir battu la semelle sur les terrains de football.

Même si son genou l’a fait souffrir tout au long de la chevauchée, il tenait plus que tout à cette victoire : « c’était la dernière édition du 160 km avant le 220 km l’an prochain. Il fallait le faire ! Après ma victoire à Gérardmer, je me suis décidé à participer à l’Infernal Trail même si la distance est double ».

Il l’avoue cependant sans détour : « depuis le départ, c’était dur. Je m’arrête un moment au Girmont-Val-d’Ajol. La tête allait mais le genou ne me lâchait pas. Depuis dix jours, le souffre d’une tendinite. Je m’attendais à me faire mal mais cette douleur, ce n’est même pas plaisant ».

Une course lancée sur des bases élevées, du moins en apparences : « quand on est dans un mauvais jour, on croit toujours que ça part vite. Je pensais plier les gaules rapidement mais pour les personnes qui ont fait le déplacement, je n’avais pas le droit d’abandonner ».

Jusqu’au 102e kilomètre, il a mené les débats avec son frère « mais il a ensuite coincé. Quand tu es devant, tu ne peux pas lâcher prise ».

Son abnégation et sa patience ont fini par payer. Il y a ajouté le panache de s’imposer avec une avance de 45 minutes sur son dauphin Stéphane Toussaint. alors que Florian Vieux; troisième, est rejeté à 2 heures 07. « C’était ma dernière course de l’année. C’est la plus belle » avouait Clément Posecak.

Il aura tout le temps de la savourer. « Je suis en vacances pendant quinze jours. Cet Infernal Trail, j’y tenais vraiment ».

Chez les féminines, Sueli Tillieux s’impose en 31 heures 02’11 devant Muriel Bourbao deuxième à 18 minutes 09 et Ute Biard troisième à 3 heures 02’45.

Tous les classements en cliquant ici.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *