Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

Saint-Nabord – Conseil municipal : Les N.A.P. toujours au centre des débats

image_pdfimage_print

main-blog-rythme-lo

Article participatif de Denis Philippe.

Une fois encore, les Nouvelles Activités Périscolaires (N.A.P.) ont animé la séance du conseil jeudi soir, avec notamment des échanges incisifs entre la 1ère adjointe Patricia Douche, chargée des affaires scolaires et Delphine Houbre, conseillère appartenant à la majorité municipale. Cette dernière est remontée au créneau lors de cette réunion de rentrée et visiblement les deux femmes ne partagent pas la même vision des choses. Si pour l’une, tout semble clair dans ce dossier, la réalité d’un manque de transparence est évidente pour la seconde. Et cela aurait été même écrit et affiché à la porte de l’école selon les propos d’Hélène Maison, élue de la minorité municipale.

Nouvelle discussion autour des Nouvelles Activités Périscolaires alors que la 1ère adjointe, qui présidait le conseil municipal jeudi soir, venait de proposer à l’assemblée délibérante la signature d’une convention au profit d’un intervenant de… la Maison des Loisirs et de la Culture de La Bresse concernant l’activité aïkido. Ceci à raison d’une heure par semaine, à raison de 20 € la séance, sur une période courant jusqu’au 18 décembre prochain.

Question de Delphine Houbre : « Pourquoi faire venir une personne d’aussi loin ? Ne pouvait-on pas trouver un intervenant sur Saint-Nabord ou Remiremont ? » Réponse de Patricia Douche : «nous avons contacté la totalité des associations de Saint-Nabord susceptibles de disposer d’un tel intervenant, nous n’avons trouvé personne ». Restant septique sur la réponse apportée, Delphine Houbre revient alors sur une proposition formulée par les parents d’élèves le 27 mai dernier concernant un autre domaine, s’agissant de l’intervention de Gérald Lejeune en atelier cuisine. « A t-il été vraiment contacté, où en est-on ?» demande la conseillère municipale. Réponse de Patricia Douche : « le maire était absent, il n’y a pas eu de contact dans la foulée». Delphine Houbre de reprendre alors : « je demande ce soir une réponse précise, je constate que je ne peux l’obtenir, je croyais pourtant que tout ce que sait le maire, la 1er adjointe le sait aussi. Pourquoi autant d’opacité ? J’ajoute qu’il n’y a pas eu de réunion de commission. Et pas non plus de comité de pilotage de mis en place !»

C’est alors au tour de Hélène Maison, conseillère municipale de la minorité d’intervenir : «l’on ne peut que constater un manque de cohérence effectivement, les membres de la commission scolaire souhaitent plus de transparence et même les enseignants demandent cette même transparence, cela a même été affiché un certain temps à la porte de l’école aux Breuchottes… »

Quant à la convention relative à l’intervenant bressaud, elle a été acceptée par le conseil. Un peu par la force des choses aux yeux de certains élus. Il s’avère en effet qu’une séance a déjà eu lieu le 11 septembre. « Et si l’on refusait cette convention ce soir, qu’est ce qui se passerait alors ? » interrogea Valéry Audinot, du côté de la minorité municipale. Réponse de la 1ère adjointe Patricia Douche : « on paierait à l’intervenant la séance effectuée, soit 20 € et il n’y en aurait pas d’autres à la suite ».

Voilà qui revient à dire que ce sont les enfants qui en pâtiraient. Manque de transparence, manque de communication, les N.A.P. restent un sujet sensible à Saint-Nabord.




Une réaction sur “Saint-Nabord – Conseil municipal : Les N.A.P. toujours au centre des débats

  1. Pascal

    Quelque soit la tête de l’équipe municipale, la communication reste toujours son point faible!
    A quand un vrai dialogue autour des sujets abordés en Conseil Municipal ? Manifestement pas avant les prochaines élections !

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *