Search
lundi 5 décembre 2016
  • :
  • :

Sainte-Hélène – Ivre, le Serbe mitraille les secours : il rêvait de voir le GIGN ! Il avait aménagé sa propre salle de tir dans sa maison et possédait 15 armes !

image_pdfimage_print

gign-soldats

Ecrit par C. K.-N.

Vendredi 18 septembre 2015 à 21h45, le centre CODIS reçoit l’appel d’un jeune de 15 ans qui prévient les pompiers que son père menace de se suicider. A leur arrivée rue de Rambervillers à Sainte-Hélène, les secours apprennent par sa femme que l’homme dont il est question a bu (1,79g/L de sang) et est très énervé. Les gendarmes trouvent par ailleurs des armes partout dans la maison ! Cet homme de 53 ans est Serbe : il vit en France depuis plus de 30 ans. Le service militaire qu’il avait effectué en Serbie lui a laissé la passion des armes.

Les gendarmes ont alors tout de suite sécurisé le périmètre en reculant tous les véhicules. Le camion de pompiers oriente son faisceau lumineux vers la maison. C’est à ce moment que l’homme tire des coups de feu en direction des gendarmes et des pompiers. Trois d’entre eux ont réussi à se reculer. Le quatrième, un jeune gendarme volontaire a été pris au piège : il se réfugie derrière un véhicule. Voyant le militaire en difficulté, le père de famille n’hésite pas à lui tirer dessus.

La scène va se prolonger jusqu’à 1h du matin. « On a retrouvé près de 63 étuis de munitions dans la chambre de l’homme » explique le procureur de la République. Ils ont dénombré 26 impacts sur les véhicules de police et de gendarmerie avec de gros dégâts. « Deux types d’armes ont été utilisées, un fusil 22 long rifle et une arme à poudre noire qu’il utilisait avec des munitions qu’il fabriquait lui-même » poursuit Etienne Manteaux.

A 1h du matin, suite à de nombreuses négociations, l’homme prétend vouloir se rendre. Il sort de la maison, armé d’un couteau et d’un fusil. A découvert, l’homme charge à nouveau son fusil. Cette fois-ci, il n’aura pas le temps de tirer : un gendarme le neutralise à l’aide d’un pistolet à impulsion électrique.

Ayant perdu son travail, le forcené avait de gros problèmes financiers. Son couple battait de l’aile et sa maison allait être saisie. Lors de la perquisition à son domicile, les gendarmes découvrent 15 armes différentes ! Il avait installé des caméras de vidéosurveillance autour de la maison et un écran de contrôle dans sa chambre. Au rez-de-chaussée de sa maison, le Serbe avait aménagé sa salle de tir. « Il s’était installé confortablement dans sa chambre pour durer. Il a dit qu’il rêvait du GIGN et qu’il voulait les voir. » assure le procureur de la République.

Il a été présenté hier soir au parquet d’Epinal et placé en détention provisoire pour tentative d’homicide.

C.K.N.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *