Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Vecoux – La rue de la Gare inaugurée avec les honneurs de la fanfare ! C’était un souhait vieux de 20 ans.

image_pdfimage_print

024

Article participatif de Denis Philippe.

C’était un souhait vieux de 20 ans. Mais certains impératifs ont fait que le projet de réhabilitation de la rue de la Gare a nécessité une mise en attente. C’est en 2011 que la réflexion a débuté et les travaux entrepris l’an passé se sont échelonnés sur douze mois. Martial Mange, le maire de la commune, a rappelé l’historique de ce long processus lors de l’inauguration de la nouvelle voie ce vendredi après-midi. Toute pimpante, la rue de la Gare s’est dévoilée aux autorités invitées avec aubade donnée par la fanfare de Dommartin-les-Remiremont.

Martial Mange, le maire de Vecoux, avait ceint son écharpe tricolore en la circonstance de ce grand jour qui marquera, c’est certain, la vie du village. L’inauguration de la rue de la Gare, entièrement réhabilitée, se devait d’être marquée. C’est pourquoi les personnalités du département et du canton étaient bien présentes : François Vannson, député et président du Conseil Départemental, Jacky Pierre, Sénateur des Vosges, Christian Poncelet, ancien Ministre, ancien Président du Sénat et ancien Président du Conseil Général. Retenus par ailleurs, le Préfêt des Vosges et les conseillers départementaux Dominique Péduzzi et Catherine Louis se sont excusés de ne pouvoir être présents. Cette dernière était représentée par deux de ses adjoints à la mairie de Dommartin-lès-Remiremont.

Ainsi que le rappelait le maire de Vecoux, « nous voilà au jour de l’inauguration de la rue de la Gare et cela fait 20 ans que les concitoyens demandaient aux élus de refaire cette rue. Notre réflexion a débuté en 2011 après la fin des travaux d’assainissement qui nous raccorde à Dommartin et qui passait par cette rue. Et de souligner à la suite que « les discussions ont duré 3 ans pour trouver un accord avec le Conseil Général, car nous sommes sur une route départementale et nous voulions deux plateaux pour ralentir les véhicules ».

Martial Mange soulignait que pendant ce délai, une aide était sollicitée auprès du SMDEV (Syndicat Mixte Départemental d’Electricité des Vosges) en 2012, afin d’obtenir l’inscription du programme d’enfouissement des réseaux électriques et par là-même les subventions nécessaires au projet, dont 37.600 € obtenus. Puis en 2013, Christian Poncelet octroyait une aide de 30.000 € sur fonds de réserve parlementaire. Au printemps 2014, après l’abandon d’un plateau sur la RD 35 et quelques concessions faites au Conseil Général (aujourd’hui Conseil Départemental), tout demeurait prêt pour démarrer le chantier. Les subventions sollicitées auprès de cette instance départementale étaient dès lors notifiées pour un montant de 169.643 €.

Un chantier équivalent au budget général d’une année

Le maire de Vecoux précisait toute l’importance des aides ainsi reçues pour un montant global de 237.243 €, tout en ajoutant « que le coût du chantier l’était tout autant », soit 975.768 €, somme sur laquelle il faudra déduire environ 156.000 € provenant de l’Etat au titre du Fonds de Compensation de la TVA (somme qui ne sera versée qu’un 2016).

Martial Mange n’a pas manqué de remercier les personnes présentes qui ont soutenu le projet, tout en insistant sur le fait que les élus ne se seraient pas lancés dans un tel projet qui représente à lui seul l’équivalent du budget général de la commune sur une année. A ses remerciements, le maire associait les riverains qui ont accepté de céder quelques mètres carré de leurs terrains pour améliorer le tracé de la rue de la Gare. Des remerciements étaient adressés par ailleurs aux bureaux d’étude IVR de Wahlbach (68) et EHV d’Eloyes, à la société Best de Vecoux, aux entreprises Péduzzi VRD de Saint-Amé ainsi qu’à ses sous-traitants (TRB à Sant-Nabord et ID Verde à Remiremont) et à la SAS Boiron de Saint-Nabord.

Au passage, Martial Mange précisait que les luminaires installés rue de la Gare sont des Leds, apportant des économies de 50% et que la poursuite de ce genre d’équipements se fera sur la commune au rythme d’une trentaine de luminaires chaque année.

Tour à tour, les personnalités présentes n’ont pas manqué d’éloges envers ce nouvel aménagement de la rue de la Gare. Pour François Vannson, « la municipalité de Vecoux a eu une belle vision des choses et a fait preuve de bon sens en mobilisant son énergie sur cette réalisation parfaitement en rapport avec les demandes des habitants». Jackie Pierre a traduit son plaisir « à être présent pour inaugurer la finalité d’un projet bien réfléchi et réalisé au bon moment, car les aides parlementaires vont se faire de plus en plus restreintes avec seulement 130.000 € par an pour les 514 communes vosgiennes ». Christian Poncelet a mentionné « l’initiative humaine entreprise par les élus de Vecoux qui se sont engagés dans un beau projet et qui méritaient ainsi d’être aidés ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *