Search
samedi 10 décembre 2016
  • :
  • :

Vosges – François Hollande a remis les insignes d’officier de la Légion d’Honneur à Christian Poncelet Ce mercredi 30 septembre 2015, en soirée dans les salons de l'Elysée.

image_pdfimage_print

52ea2aaaef41a8ab472d6e2503c133872c76c678 827f91214cca760d655566ac2b2a220f9235c75a

0c6b4dc0c5616cdc11ba4e5ea4bf8eef49c90ea4

Ecrit par D.J.

Photographies : Présidence de la République.

François Hollande a remis les insignes d’officier de la Légion d’Honneur à Christian Poncelet ce mercredi 30 septembre 2015, en soirée dans les salons de l’Elysée. Ancien président du Sénat et président du Conseil Général des Vosges, l’ancien maire de Remiremont avait été nommé directement au grade pour 67 ans de services dans la promotion du 1er janvier 2015.

Accompagné de son épouse Yvette, Christian Poncelet était entouré d’une trentaine d’invités tris sur le volet, à commencer par André Arnaise, ancien directeur général des services du conseil départemental des Vosges, et Yvan Joly, ancien directeur de cabinet à la mairie de Remiremont. Bernard Godfroy, maire de Remiremont depuis mars 2014, faisait également partie de la délégation reçue par le Président de la République.

Christian Poncelet, ancien président du Sénat, ancien sénateur, ancien ministre, ancien député des Vosges, ancien maire de Remiremont, ancien président du conseil départemental des Vosges, a été nommé directement au grade d’officier pour 67 ans de services, en vertu de l’article R17 du code de la Légion d’honneur qui permet, selon un strict contingent annuel, une nomination directe aux grades d’officier, commandeur ou grand officier pour « récompenser des carrières hors du commun, tant par leur durée que par l’éminence des services rendus ».

Il faut rappeler que les députés et sénateurs ne peuvent être nommés ou promus dans l’ordre de la Légion d’honneur pendant la durée de leur mandat, de même que les membres du gouvernement (et les membres des cabinets ministériels) pendant leurs fonctions ministérielles. Sont ici entendus comme « élus et assimilés », les élus locaux ainsi que les anciens parlementaires et anciens membres du gouvernement.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *