Search
samedi 3 décembre 2016
  • :
  • :

Golbey – Bruno Lemaire visite l’usine Norske Skog Yves Bailly, le PDG de Norske Skog Golbey, a présenté l’usine avant d’entamer le dialogue avec Bruno Lemaire.

image_pdfimage_print

P1000635

Ecrit par C. K.-N.

En fin d’après-midi ce jeudi 22 octobre 2015, l’ancien ministre, député de l’Eure Bruno Lemaire était dans les Vosges. Accompagné du président du Conseil départemental, François Vannson, et du député-maire Michel Heinrich, il a visité la Green Valley de Golbey et plus précisément l’usine Norske Skog.

P1000644La « Green Valley » est une grappe d’entreprises, labélisée par la Datar en 2010, dédiée au bois et à l’éco construction dont la vocation consiste à développer autour du site du papetier norvégien Norske Skog Golbey, un écosystème qui contribue au développement économique du territoire.

Yves Bailly, le PDG de Norske Skog Golbey, a présenté l’usine avant d’entamer le dialogue avec Bruno Lemaire. « Il faut continuer à développer l’outil industriel français. Je suis venu pour voir quels étaient les besoins et avec quels outils on pouvait le faire » nous explique-t-il. Ils ont évoqué les questions de contrat de travail, de fiscalité, du niveau des charges.

P1000655« Toutes ces mesures deviennent urgentes. Les responsables politiques doivent avoir le courage de les prendre. » dit Bruno Lemaire. Pour lui le travail passe aussi par une bonne formation. «La vraie excellence ne passe pas forcément par un bac général, mais aussi par l’apprentissage et la voie de la professionnalisation. Pourtant aujourd’hui le message c’est si tu n’as pas ton bac t’es nul. Il faut expliquer que l’apprentissage c’est une vraie voie d’excellence. Nous ne garderons pas l’industrie si nous ne développons pas l’apprentissage. » poursuit le député de l’Eure.

Il a fini son passage dans l’entreprise Norske skog par une visite.




Une réaction sur “Golbey – Bruno Lemaire visite l’usine Norske Skog

  1. ED

    Encore un politicien qui vient faire le « beau » ! Qu »est ce qu’il apporte dans ses besaces, du travail, de l’emploi… Non rien ! Du bla bla? comme ses confrères.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *