Search
vendredi 9 décembre 2016
  • :
  • :

La Bresse – Gris-Bleu et autres nuances de granit en exposition jusqu’au 22 novembre 2015 Bleu des Vosges et plus particulièrement du secteur de La Bresse. Poli… Adouci… Grenaillé… Flammé…

image_pdfimage_print

SAM_9151

C’est un joyau naturel qui va de pair avec la Ville de La Bresse. Ce matériau noble en a fait son histoire, sa réputation et il n’y a rien d’usurpé, bien au contraire… Il ne faut pas oublier que ce granit a fait travailler énormément de personnes, qu’il est encore aujourd’hui, un vecteur sûr de l’économie locale et que tous ces atouts valaient bien une exposition.

Petit historique. A La Bresse, le granit Gris- Bleu a d’abord été utilisé pour entourer les parcelles de terrain. On faisait ainsi ‘’d’une pierre… deux coups’’ ! On débarrassait le terrain des pierres gênantes et on les utilisait ensuite pour construire les murets destinés à délimiter les pâturages (les heuhedjs) et les prés (les beurheux ou les essarts).

Le début du travail du granit. En 1785, Patus des Hautschamps s’installe au Thillot. On y produit des vases d’un poli supérieur aux plus beaux marbres, des bénitiers, des fonds baptismaux, des colonnes. Quelques exemplaires de ces vases sont exposés au Musée du Louvre.

L’emploi du granit dans la construction avant 1850. Au XVIIIème et au début du XIXème siècle, le granit est employé de préférence pour les constructions en moellons, mais les habitants sont obligés d’aller chercher au loin et à grands frais de la pierre de taille pour les angles et les encadrements des portes et des fenêtres. Petit à petit, on a remplacé la pierre de taille par le granit (équarri), taillé avec assez de propreté.

Dans le secteur de la construction avant 1880. En 1861, sur les 4.005 habitants de La Bresse, une cinquantaine travaille dans le secteur du bâtiment, dont plusieurs sont carriers ou tailleurs de pierre. Les premiers carriers étaient d’abord agriculteurs à plein temps. Ils devenaient carriers le temps de débiter un bloc de granit qui les gênait dans un pré ou un champ.

Le marché de la voirie. A partir de 1870, l’industrie du monument funéraire fait des progrès importants. Le granit utilisé est généralement à grands cristaux, plus ou moins coloré, susceptible d’être joliment poli. Ce sont principalement le Gris-bleu et le grenat des Vosges tirés entre La Bresse et Saulxures-sur-Moselotte. Ils son travaillés sur place ou transportés vers Epinal et Golbey pour y être taillés et polis à la Marbrerie des Vosges.

Mais c’est surtout le marché du pavé qui prend une importance considérable tant en ce qui concerne la quantité de pierre utilisée que le nombre d’ouvriers. En effet, à Paris comme dans toutes les grandes villes, de gros travaux nécessitent des produits de voirie en granit, en particulier des bordures et des pavés.

L’inauguration de cette exposition s’est déroulée vendredi 2 octobre 2015.

Ils ont dit.

– Maryvonne Crouvezier (première adjointe) : « Ressources importantes pour la ville car le granit a fait travailler de très nombreuses familles bressaudes et aujourd’hui, il reste trois graniteries très importantes. De plus, le granit représente un pilier de l’économie dans les Vosges depuis plusieurs siècles ».

– Stessy Speissmann (Conseiller Régional) : « C’est le moment de sensibiliser les jeunes générations à cette histoire des métiers liés au granit et à toutes ses applications. Le granit est une économie particulière pour ce territoire. Il est nécessaire d’être attentif aux entreprises locales. Cette exposition est idéale pour enrichir la culture des jeunes générations ».

-Brigitte Vanson (Conseillère Départementale) : « Félicitations à tous pour cette initiative et la qualité de cette exposition. D’innombrables variétés de granit sont présentes à travers le monde ».

– Alexandrine Ducret (Adjointe à la culture) : « Le travail du granit s’est adapté à travers les âges, aujourd’hui : la décoration pour les salles de bain, les cuisines ».

-Claude Marion (Président de la Maison du granit) : « Cette exposition à travers le temps met en lumière les hommes et le granit. Le granit Gris-Bleu fait partie du patrimoine local ».

-Patrick Lagarde (Suppléant du Député François Vannson) : « Félicitation pour votre travail considérable à réaliser une telle exposition. Le granit à travers l’histoire certes, mais il est aussi axé sur le futur. Je rappelle la fabuleuse histoire humaine et industrielle du granit dans la vallée de Cleurie surtout les pavés. Des innovations importantes ont permis de mettre le granit en avant ».

Les animations.

– Ateliers d’initiative au travail du granit :

+Atelier Forge : mercredi 28 octobre.

+Atelier Débit aux mortoises : jeudi 29 octobre

+Atalier Taille et gravure : vendredi 30 octobre

Lieu : devant la Maison de La Bresse de 15 h à 17 h 30.

– Visite de graniteries :

+Graniterie Frascini : lundi 26 octobre.

+Graniterie Petitjean : mardi 27 octobre

+Graniterie Demange : Jeudi 12 novembre

Lieu : devant la Maison de La Bresse à 15 h (durée 1 h 15).

Contact : info@labresse.fr. Tél : 03.29.25.40.21.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *